PRO D2 - Pour Béziers, il est temps de confirmer

  • Face à Grenoble, Clément Bitz et ses coéquipiers devront prolonger les efforts pour tenter d’accrocher le top 6. Photo Stéphanie Biscaye
    Face à Grenoble, Clément Bitz et ses coéquipiers devront prolonger les efforts pour tenter d’accrocher le top 6. Photo Stéphanie Biscaye - Stéphanie Biscaye
Publié le

Rassurés après la prestation convaincante face à Bayonne, les Héraultais auront l’opportunité de poursuivre l’embellie face aux Grenoblois.

Mission accomplie avec brio face aux Bayonnais la semaine dernière, l’une de celle qui vous oblige à maintenir un rythme certain et qui vous engage dans une forme de continuité quasi-inévitable si les aspirations sont toujours aussi élevées. C’est un peu ce constat qui est dressé auprès des Biterrois, épatants face aux Basques, dans l’intensité et la maturité émanant d’une telle performance. Qualifié de match référence, il pouvait s’agir d’un déclic auprès d’un groupe qui avait tutoyé les bons moments lors de la première partie de saison, mais de façon trop épisodique.

Comme lors du match aller face à ces Isérois qui viendront rendre visite aux Rouge et Bleu ce vendredi. Un duel très attendu selon Clément Bitz le deuxième ligne : "On a vu que quand chacun respectait son rôle, on générait de l’avancée. On bosse toute la semaine, avants comme trois-quarts, pour avoir des libérations rapides et respecter le projet de jeu commun qu’on s’est fixé." Entre les séquences plus abouties et ce fameux liant qui se précise, l’ASBH entrevoit les prémices d’une appropriation tactique tant recherchée, il rajoute : "Parfois, des détails nous ont retardé dans notre cheminement. Pourtant, des résultats sont survenus, mais trop aléatoirement. Misons déjà sur notre force de caractère pour recevoir les Grenoblois et soyons prêts à mener un autre combat tout aussi délicat."

Vigilance sur les entames

Afin de mener à bien les prochaines échéances, Béziers devra également soigner ses entrées de rencontre, où parfois les soubresauts se déclinent à plusieurs reprises. De quoi grandir encore sur certains aspects et s’éviter des sueurs froides inutiles qui peuvent être coûteuses en énergie. Dorénavant, le focus est placé sur Grenoble, une formation déroutante d’après l’analyse du vice-capitaine Maxime Espeut : "C’est une équipe capable de gagner autant à domicile qu’à l’extérieur quand on observe son bilan. Ils ont des atouts pour voyager dans tous les secteurs de jeu. Depuis lundi, on travaille sur notre rugby d’abord, mais aussi sur la façon de procéder et la mise en place d’une stratégie pour se défaire de notre futur adversaire."

Avec notamment une facette offensive prolifique ces dernières semaines dans leur antre de Raoul-Barrière (8 essais en 2 matchs), les Biterrois retrouvent des certitudes aux quatre coins du terrain et aspirent à honorer cet état d’esprit. Emportés par un vent de jeunesse triomphante et rafraîchissante qui semble s’imposer chez les lignes arrières de semaines en semaines, les joueurs du bord de l’Orb abattront une carte importante dans la saison. Un passage de témoin inévitable pour les hommes de Pierre Caillet, encore situés à la sixième position en Novembre, et qui envisageraient d’un bon œil, un retour à la lutte à la qualification en cas de succès face à Grenoble.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Rémy RUGIERO
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?