PRO D2 - Plus l’heure de finasser pour Rouen

  • Désormais, Peter Lydon sera épaulé par le Néo-zélandais Dan Waite au poste de demi d’ouverture. Photo Icon Sport
    Désormais, Peter Lydon sera épaulé par le Néo-zélandais Dan Waite au poste de demi d’ouverture. Photo Icon Sport
Publié le

Face à Narbonne, c’était La défaite de trop. il est donc grand temps de réagir sous peine d’une grande désillusion.

La victoire à l’arrachée face à Grenoble semble déjà un lointain souvenir, tant la prestation face à Narbonne a été pauvre. Pas de vitesse, peu d’impacts, beaucoup d’erreurs individuelles et un manque d’investissement qui interroge forcément.

Il faut que Rouen accepte le défi qui lui est donné, les termes en sont simples, gagner en faisant un vrai bon match de rugby et prendre des points qui deviennent urgents. Il va surtout falloir y mettre les bons ingrédients pour arrêter de sortir la tête basse.

Aurillac qui se présente ce soir à Diochon, est-il le bon client pour réaliser cette prédiction ? Ce n’est pas sûr. Rouen a toujours du mal face à la rugueuse équipe du Cantal, rôdée à ces matchs au couteau. Le match aller en est un parfait exemple, Rouen n’avait pas existé à Jean Alric (défaite 36-3). Le bon point c’est que Rouen ne reste pas les deux pieds dans le même sabot, en recrutant encore. Les arrivées jumelées de Hugo N’Diaye et Samuel Maximin ont apporté un nouvel élan au groupe et cette semaine, trois nouveaux joueurs sont annoncés, dont deux avec l’expérience des grands rendez-vous.

Des postes clés vont enfin être triplé (talonneur) ou doublé (arrière et demi d’ouverture). Le poids des responsabilités ne devraient plus peser exclusivement sur Peter Lydon ou Matthieu Bonnot.

Arrivé dimanche dernier pour le premier, Dan Waite, est venu "pour découvrir autre chose, et tester un rugby différent, amener son expérience neo zélandaise car Rouen perd souvent de peu, sur des situations mal gérées" dixit le joueur. Il évoluera au poste de demi d’ouverture comme il l’était à Taranaki, en Nouvelle Zélande.

Autre joueur arrivé mardi au club, Maile Ngauamo, l’international tongien, débarque des Brumbies en Australie, il sera un talonneur d’expérience lui aussi, déjà impatient de marquer de son empreinte le jeu rouennais : "Valentino (Mapapalangi) m’a parlé en bien du club, de sa volonté d’avancer et de se structurer. C’est pas trop tard cette année, être plus dur sur les plaquages, plus intensif nous permettra de rester dans la division" confie le joueur. De bon augure pour cette fin de saison, qui pourrait vite se compliquer si Rouen ne réagit pas dans les semaines, les jours, les heures à venir.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Gaël LECOEUR
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?