Ryno Pieterse et Castres, l’histoire continue

  • Ryno Pieterse balle en main face à Pau
    Ryno Pieterse balle en main face à Pau Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Dans le sillage de leur deuxième ligne sud-africain, les Tarnais tenteront d’arracher un troisième succès consécutif et de conserver leur place dans le top 4.

Ryno Pieterse devrait, selon toute vraisemblance, retrouver une place de titulaire, samedi, sur la pelouse de la Paris-La Défense-Arena. Et avouons-le : son retour sur les terrains fait un peu moins de bruit que sa sortie de scène, survenue le 18 septembre dernier, lors de l’accueil de Bordeaux-Bègles à Pierre-Fabre. Ce jour-là ? Le surpuissant deuxième ligne castrais a marqué les esprits avec un plaquage très engagé – c’est le moins que l’on puisse dire- sur le demi de mêlée international de l’UBB, Maxime Lucu. La sanction fut à la hauteur de la "télégénie" des images : carton rouge direct et douze semaines de suspension pour le joueur, sanctionnant un geste dangereux mais plus irréfléchi que réellement méchant.

Le joueur a purgé sa peine et après une courte réapparition lors de la victoire à Toulon où il est entré en jeu autour de la 60e minute, c’est ce week-end que le colosse sud-africain fera son réel retour dans l’arène. Autre bonne nouvelle pour lui, son club a décidé de prolonger son bail dans le Tarn, en l’engageant jusqu’en 2024. «C’est un joueur encore jeune, doté d’un très fort potentiel, a commenté le manager du CO Pierre-Henry Broncan. Malheureusement, il n’a pas pu l’exprimer pleinement cette saison à cause de sa longue suspension qui l’a éloigné des terrains, mais je sais qu’il le fera à l’avenir. C’est un de nos avants les plus rapides et un futur gros joueur de notre effectif s’il arrive à se discipliner sur et en dehors du terrain. »

Tous les voyants sont au vert

Le joueur, lui, est tout heureux de poursuivre sa carrière dans ce club et cette ville qu’il apprécie : «Je suis très heureux de poursuivre mon chemin en bleu et blanc et très excité, a expliqué Ryno. Je me sens super bien dans ce groupe, avec un bon mélange entre les jeunes et les joueurs expérimentés, il y a toujours quelqu’un qui est là pour nous aider. Je sais que j’ai beaucoup de chance d’être ici. Le rugby représente beaucoup à Castres. C’est pourquoi nous nous devons de toujours donner notre maximum pour ce club à l’histoire si riche.»

Le challenge a tout pour être passionnant : les Tarnais ne s’en cachent plus : ils jouent clairement une qualification pour la phase finale du Top 14 et tous les voyants sont au vert pour y parvenir. Face au Racing 92, ils ont l’occasion d’obtenir un troisième succès consécutif, le septième sur les huit dernières rencontres.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
David BOURNIQUEL
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?