TOP 14 - Le paquet d’Espoirs de Clermont

  • Le troisième ligne Lucas Dessaigne fait partie, à l’instar de Killian Tixeront, de la jeune garde clermontoise, sur qui le club auvergnat pourra compter. Photo Icon Sport
    Le troisième ligne Lucas Dessaigne fait partie, à l’instar de Killian Tixeront, de la jeune garde clermontoise, sur qui le club auvergnat pourra compter. Photo Icon Sport
Publié le

Mal classés, les Auvergnats peuvent au moins se vanter d’avoir retrouvé un bon huit de devant, avec l’intégration de talentueux Espoirs. Une force qui doit faire gagner.

Il faut que jeunesse se fasse, dit le proverbe. Orpheline de nombreux cadres devant, l’ASM envoie depuis plusieurs matchs sa classe biberons pour ferrailler en championnat. Sans les Yato, Lee, Jedrasiak, Iturria et consorts, Clermont devait subir la foudre à La Rochelle. Mais il n’en a rien été. Mieux, les Auvergnats ont peut-être signé l’un de leurs meilleurs matchs en conquête à Marcel-Deflandre. Aucune touche volée en 12 lancers, 80 % de mêlées gagnées et des certitudes qui continuent de se renforcer depuis le début de saison. Une réussite grandement due au tandem Gibbes-Zirakashvili, comme l’explique Étienne Falgoux. "Par rapport à l’année dernière, on travaille plus sur des détails qui peuvent paraître anodins mais qui au final font la différence. L’idée c’est de mettre à mal chaque alignement adverse évidemment. Mais même si on est plus à l’aise en conquête c’est un secteur où le relâchement n’est pas permis et où cela ne pardonne pas." Avant la réception volcanique de Perpignan, les Clermontois sont dans un besoin de sérénité.

Les sécateurs Dessaigne et Tixeront

Une rencontre qui tombe à pic alors que l’ASM n’a plus joué dans son antre depuis le 16 janvier. "On doit être plus confiants. Quand on se pose trop de questions on est hésitants et c’est ce qui pêche aujourd’hui. On doit être dans la continuité du match de La Rochelle où l’on a mis beaucoup d’engagement", souligne le pilier de 29 ans qui joue également le rôle de guide pour la classe biberon de l’ASM. Les mentions ont été distribuées avant l’heure des partiels à Clermont. Avec 15 et 22 plaquages réussis sur autant de tentatives, Killian Tixeront et Lucas Dessaigne ont brillé en défense face aux Rochelais. À 20 et 22 ans chacun, les deux Auvergnats de naissance représentent déjà l’avenir de l’ASM en troisième ligne. Tous deux prolongés, les deux joueurs casqués font mieux que dépanner le briscard Lee ou l’explosif Yato. Étienne Falgoux, l’un des papas du paquet d’avants, ne tarit pas d’éloges sur une jeunesse déjà prête au combat. "Ce n’est pas parce qu’ils ont 19-20 ans qu’ils doivent se poser des milliards de questions. Donc j’essaie d’être là pour les soulager et les pousser pour qu’ils donnent le meilleur d’eux-mêmes, parce que ce n’est pas simple, notamment pour Killian qui a débuté à La Rochelle dans un gros match."

À gauche de la mêlée, Étienne Falgoux est également poussé par Daniel Bibi Biziwu de dix ans son cadet. "C’est la relève ! Notre relation est saine et c’est pareil avec les autres jeunes, j’essaie de lui donner le maximum de conseils pour la concurrence soit un moteur." Un autre moteur, celui des victoires, doit maintenant tourner à plein régime pour éviter une fin de saison en panne sèche.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Clément LABONNE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?