Amateurs - Anne Sampermans élue à la tête du comité de Paris

  • Anne Sampermans a été élue au comité de Paris avec une liste d’ouverture, pour relancer une dynamique bloquée par un pouvoir vacant. Anne Sampermans a été élue au comité de Paris avec une liste d’ouverture, pour relancer une dynamique bloquée par un pouvoir vacant.
    Anne Sampermans a été élue au comité de Paris avec une liste d’ouverture, pour relancer une dynamique bloquée par un pouvoir vacant. Photo D. R.
Publié le

La présidente du SCUF Anne Sampermans a été élue à la tête du comité de Paris après une longue vacance de pouvoir. C'est la première fois qu'une femme dirigera le comité de la capitale.

Cinq ans après avoir été la première femme élue à la présidence du Scuf, cette vieille institution parisienne qui remet chaque année son bouclier de Brennus au vainqueur du Top 14, Anne Sampermans est devenue la première présidente du comité de Paris. Son élection au milieu du mois de février a mis fin à une vacance du pouvoir de plusieurs mois. L’ancienne direction à la tête de laquelle se trouvait Stéphane Espa, le président de l’OP XV, qui avait organisé un comité de Paris soutenu par les plus gros clubs porteurs de voix, avait lâché peu à peu la gouvernance. Stéphane Espa avait démissionné lui-même au tout début de la saison.

Le comité de Paris vivait sans secrétaire général, et sans responsable des écoles de rugby. Depuis le mois de janvier, un bureau provisoire sans pouvoir décisionnel faisait plus ou moins rouler les affaires courantes. « Il fallait évidemment sortir de cette situation, et que nous puissions nous retrouver tous ensemble dans un fonctionnement dynamique », a-t-elle commenté, alors que sa liste, la seule en lice pour cette élection intermédiaire, a notamment été ouverte à José Machado, qui figurait sur celle du comité démissionnaire. « Notre comité de Paris est très spécifique. Il est tout petit sur le plan géographique par rapport aux autres. Nous sommes tous proches les uns des autres, et nous avons l’obligation de travailler tous ensemble pour le bien de tous. » 

Les JO et la Coupe du monde

Cette vacance du pouvoir à Paris était d’autant plus incongrue que le comité département de la Capitale se trouvera bientôt au centre de deux grands évènements sportifs planétaires, la Coupe du monde 2023 et les JO 2024. Une action en ordre non dispersé devenait essentielle un an et demi avant la première échéance. Anne Sampermans a fait l’unanimité autour de sa personne. Au Scuf, dans un club touché par une relégation en Honneur au moment de son élection, elle est parvenue à relancer un élan formateur. Les juniors montent à nouveau en seniors.

La fidélisation est devenue une norme, dans ce microcosme parisien trop longtemps habitué à reposer sur la facilité d’un bassin de population énorme et volatile. Son action a permis de mieux concurrencer les nouvelles offres sportives. Au comité de Paris, « nos premières actions seront tournées vers le scolaire, et plus généralement vers la jeunesse, pour faire la promotion de chacun de nos clubs ».

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Guillaume Cyprien
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?