Pro D2 - Défait à domicile, Agen se remet en danger

  • Le SUA n’a plus que cinq points d’avance sur le premier relégable. La faute à un manque de maîtrise lors de moments clés. À sept matchs de la fin, les joueurs de Bernard Goutta se font peur.
    Le SUA n’a plus que cinq points d’avance sur le premier relégable. La faute à un manque de maîtrise lors de moments clés. À sept matchs de la fin, les joueurs de Bernard Goutta se font peur. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Le SUA n’a plus que cinq points d’avance sur le premier relégable. La faute à un manque de maîtrise lors de moments clés. À sept matchs de la fin, les joueurs de Bernard Goutta se font peur.

À Bourg-en-Bresse comme contre Mont-de-Marsan, Agen a oublié de tuer le match. Deux rencontres qu’il dominait pourtant assez largement au niveau du score. Et finalement, au classement, il n’en ressort qu’avec deux points de pris sur huit possibles. Autant dire que même si mathématiquement, il n’aurait pas été maintenu en cas de victoires, le maintien n’aurait plus été très loin. Alors comment expliquer cette baisse de régime permanente ? « Encore une fois, on rentre bien dans le match. On joue bien et on mène au score (17-3). Mais après nos essais, on sort mal de notre camp », analyse dans un premier temps Bernard Goutta. Et de poursuivre : « Il y a ensuite cette pénalité vite jouée à la main en début de seconde période puis cette série de rucks amenant à une mêlée où nous sommes pénalisés alors que l’on peut prendre plus largement le score.» Le manager s’interroge néanmoins sur cette fameuse série de rucks près de l’en-but adverse : « Pour moi, il y a plusieurs fautes non-sifflées dans la zone plaqueur plaqué. Donc il va falloir que j’éclaircisse cela avec monsieur l’arbitre bien évidemment de manière constructive. Mais dans tous les cas, je pense que l’on perd le match et le fil du match à ce moment-là. »

Un enchaînement difficile

Bernard Goutta, en conférence de presse, a tenu à saluer l’état d’esprit de ses joueurs pourtant qui ont réussi à décrocher un point de bonus défensif « qui comptera ». Son groupe est cependant en danger au classement. Avec cinq points d’avance seulement sur Bourg-en-Bresse, il se doit d’aller faire un résultat à Aurillac, où il n’est jamais simple de gagner. De plus, le bloc marathon n’est pas simple à gérer. « Nous avons un match en plus par rapport aux autres équipes, confirme Goutta. Mais ce n’est pas une raison. C’est difficile mais après quatre ou cinq matchs de suite, ce n’est pas cela qui nous fait perdre.»

Ce manque de maîtrise fait en tout cas très mal aux pensionnaires d’Armandie. Même s’il n’y a pas le feu au lac et que le SUA a toujours son avenir en main, les deux prochains matchs à Aurillac et contre Carcassonne s’annoncent décisifs. 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Mathieu Vich
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?