Super League - Le meilleur est à venir pour le Toulouse olympique XIII

  • Pour son premier match sous les couleurs du Toulouse olympique, Olly Ashall-Bot a inscrit un essai à la 57e minute.
    Pour son premier match sous les couleurs du Toulouse olympique, Olly Ashall-Bot a inscrit un essai à la 57e minute. Photo Stéphanie Biscaye
Publié le

Malgré un troisième revers consécutif, le Toulouse olympique a donné du fil à retordre à Warrington, très pragmatique à Ernest-Wallon.

Après deux rendez-vous manqués face à Huddersfield et Salford, les célèbres bookmakers d’outre-Manche ne donnaient guère de chance au Toulouse olympique face au vainqueur de la Cup 2019. Samedi, les "loups » de Warrington ne devaient faire qu’une bouchée du promu toulousain. Certes, à l’issue de cette troisième journée, Warrington a aligné son troisième succès consécutif, Toulouse a baissé la garde pour la troisième fois et conserve (malheureusement) la lanterne rouge. Sur un plan comptable, la situation toulousaine n’est pas reluisante, l’équipe de Sylvain Houles est vierge de point au classement tout comme Wakefield, Leeds et Castleford. Pourtant, samedi soir, lors de l’analyse d’après match, la copie délivrée par les Toulousains laisse espérer des jours meilleurs.

D’ailleurs en conférence de presse, Daryl Powell, le mentor de Warrington a eu une légitime reconnaissance sur la prestation de son adversaire. « Nous avons décroché notre troisième victoire consécutive, mais la prestation de mon équipe ne m’a pas convaincu. Notre victoire manque de contenu, car Toulouse nous a posé des problèmes. Les Toulousains ont des ressources. En fin de match, ils avaient la maîtrise de la rencontre. Vendredi, nous accueillons les Dragons catalans, une remise en question s’impose. » 

Ashall-Bot, Stéfani, première titularisation, premier essai

Après une première période où Warrington a brillé par son pragmatisme lui offrant une flatteuse avance à la pause (16-2). Sa victoire s’est dessinée sept minutes après la reprise sur un contre du centre, Peter Mata Utia et conclu par le demi de mêlée, Georges William. Toulouse devait alors combler un déficit de vingt unités (22-2). À ce moment de la rencontre, bien des équipes auraient baissé les bras. Au contraire, les Toulousains ont trouvé d’incroyables ressources collectives et individuelles.

Ainsi pour sa première titularisation, l’ex joueur d’Huddersfield, Olly Ashall-Bot a illuminé cette fin de rencontre. À la 57e, il a déchiré la défense adversaire plantant une banderille qui a entretenu l’espoir. Dans le money-time, l’espoir, Maxime Stéfani pour sa première titularisation a conclu en bout de ligne, une réalisation qui a adouci l’addition finale (32-18). Une prestation certes conclue par une défaite qui permet à Sylvain Houles de voir l’avenir avec un peu plus de sérénité. « Nous avons effectué ce soir notre meilleur match. Le score est sévère, je pense que nous avons fait jeu égal avec Warrington. On est encore en phase de construction. Cette prestation nous autorise à être un peu plus optimiste. »

Dans le monde sportif, il y a des défaites encourageantes. Le meilleur reste à venir pour le Toulouse olympique.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Didier NAVARRE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?