Tournoi des 6 Nations 2022 - Quand l’Italie subit la terrible règle de la carence

  • Le talonneur italien Hame Faiva a été exclu, ce qui a obligé les Italiens à expérimenter la règle de la carence.
    Le talonneur italien Hame Faiva a été exclu, ce qui a obligé les Italiens à expérimenter la règle de la carence. PA Images / Icon Sport - PA Images / Icon Sport
Publié le , mis à jour

En manque de talonneur après la blessure de Lucchesi et le carton rouge de Faiva, les Italiens ont subi la cruelle règle de la carence, qui a fait qu'Halafihi a dû quitter le terrain et laisser ses coéquipiers à 13 contre 15, dès la 20e minute.

L’Italie n’avait pas besoin de ça. Sur la pelouse de l’Aviva Stadium de Dublin, la Squadra Azzura était bien sûr donnée largement perdante dans les pronostics. D’une part au vu de ses récentes prestations, et d’autre part avec la forme affichée par l’Irlande, qui ne s’est inclinée que face à la France depuis presque un an. Bien que volontaires et courageux, les Transalpins voyaient déjà leur talonneur titulaire, Gianmarco Lucchesi, sortir du terrain, l’épaule dans la boîte à gants, dès la neuvième minute de jeu. Un fait de jeu embêtant, mais pas décisif non-plus se dit-on à ce moment-là, alors que l’Italie était déjà menée 7-0. Mais dix minutes plus tard, son remplaçant, Hame Faiva plaçait non-délicatement son épaule directement contre le cou de Sheehan lors d’un plaquage. Carton rouge pour le talonneur et problème pour l’Italie, qui se retrouvait alors sans joueur étiqueté talonneur sur la feuille. Elle fit donc connaissance avec la terrible règle de la carence : mêlées simulées, Halafihi obligé de quitter ses partenaires et des Italiens à 13 contre 15 pendant 60 minutes. Impossible donc de rivaliser pour les pauvres azzuri, qui ont en plus joué la fin de match à 12, après le carton jaune de Steyn. Au final, l’addition est lourde et la règle peut prêter à débat.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Yanis Guillou
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?