Tournoi des 6 Nations 2022 - XV de France : l’Amicale toujours aussi vive

  • XV de France : l’Amicale des supporters toujours aussi vive.
    XV de France : l’Amicale des supporters toujours aussi vive.
Publié le

L’Amicale des supporters du XV de France fait bien plus qu’organiser des voyages. L’institution de 67 ans est de plus en plus impliquée dans l’organisation des compétitions de jeunes.

Il y avait beaucoup de supporteurs français à Murrayfield, venus par divers moyens et diverses organisations. Parmi elle, l’Amicale des Supporteurs du XV de France, une association vieille de 67 ans, aujourd’hui présidée par Michel Dubreuil. Elle a acquis un label officiel avec le temps. Le soir du match, tout l’état-major de la FFR est venu lui rendre visite au repas qu’elle organisait au magnifique Collège Royal des physiciens d’Édimbourg (ça ne s’invente pas).

Dans l’après-midi, avant le match du XV de France, elle avait organisé un match de jeunes au prestigieux collège George Watson, pépinière du rugby écossais. À leur table, l’imposant Ian Milne pilier deux fois chelemard pour l’Écosse. À ses côtés, moins costaud, sinon par son organe vocal, Michel Etcheverry chanteur basque qui nous a régalés dans les venelles du centre d’Edimbourg. Avec le temps, l’Amicale a acquis ses lettres de noblesse.

Elle est devenue plus qu’un groupe de passionnés qui assistent à des matchs. Depuis 2007, la FFR lui a donné des missions officielles. l’Amicale organise un tournoi de jeunes , aujourd’hui une compétition interligue des moins de 18 ans. Nous ne voulons pas de « championnite », ça reste donc un tournoi sans phase finale. Les deux meilleures équipes sont invitées à suivre avec nous le Tournoi des Six Nations qui suit. Voilà pourquoi la sélection de Nouvelle Aquitaine faisait partie de l’expédition 2022.

Opération 5 000 cadets 2023

« La tradition est la suivante : un match à l’extérieur pour les premiers, un match à Paris pour les seconds (les Pays de Loire ont vu France-Irlande). Détail très important, cette compétition ne s’adresse qu’aux joueurs qui ne fréquentent pas les clubs d’Élite. Les joueurs Crabos ne sont pas concernés », explique Michel Dubreuil.

Le message est simple, l’Amicale veut offrir un beau cadeau à des jeunes valeureux mais qui ne joueront peut-être jamais d’autres matchs internationaux : « Il y a des moments émouvants. Certains jeunes n’étaient jamais venus à Paris, encore moins en Grande-Bretagne. Certains jeunes n’avaient jamais pris le train, encore moins l’avion. »

En ce Tournoi 2022, l’Amical a fait voyager 90 supporteurs "adultes" venus de toute la France, au départ de Paris, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Lyon. En tout, l’Amicale compte 350 adhérents. On y trouve parfois d’anciens grands joueurs (nous y avions croisé une fois Elie Cester, deuxième ligne des années 70), mais aussi des dirigeants de petits clubs, serviteurs du rugby de la base. Citons Pierre Huder de Vincennes, animateur positif et infatigable, Paul Tremsal, président du club d’Orsay.

« Nous sommes heureux de nous occuper des équipes de jeunes. C’est un acte fort, un acte de transmission. Nous transmettons, ce que nous avons nous-même reçu ». Quand nous pensons à eux, la mélodie et les paroles d’une chanson nous reviennent en mémoire : «Le dimanche à 15 heures », chanson du regretté Eric Platel, décédé en 2020. Elle fut entonnée au repas du samedi soir. Il n’y a manqué que les joueurs des Bleus, bulle sanitaire oblige. Hélas.

Mais Michel Dubreuil s’apprête à relever le prochain défi, l’opération 5000 cadets 2023, série de tournois de jeunes qui enverront certaines équipes aux matchs de la Coupe du Monde. L’Amicale porte bien son nom, mais à 67 ans, elle ne fait pas qu’organiser des excursions, elle sert vraiment le rugby de la base.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?