Les résumés de la 19ème journée de Nationale

  • Les résumés de la 19ème journée de Nationale.
    Les résumés de la 19ème journée de Nationale. Icon Sport
Publié le

Retrouvez l'intégralité des résumés de la 19ème journée de Nationale, qui s'est disputée ce week-end.

Dax - Soyaux-Angoulême : 28-23

À Dax - Samedi 19 heures - Dax bat Soyaux-Angoulême 28-23 (25-13). Arbitre : M. Beuriot (Auvergne Rhône-Alpes). 3 500 spectateurs.

Dax : 3E Delai (2e), Auzqui (13e), Pénalité (38e) ; 1T Berchesi (13e) ; 3P Berchesi (20e, 30e, 53e).
Soyaux-Angoulême : 2E Lafitte (6e), Bidart (68e) ; 2T Saubusse (6e, 68e) ; 3P Saubusse (26e, 39e), Pehau (74e). Carton jaune : Mau (32e), Roux (38e).

Dax : 15. Pisano ; 14. Pilati, 13. Reteau (22. Prat 19e), 12. Bolakoro (20.Garrouteigt 64e), 11. Delai ; 10. Berchesi, 9. Ayestaran ; 7. August (21. Tremeau 44e), 8. Ferrer, 6. Aletti (cap) (18. Tulou 41e) ; 5.Helmbacher (19. Gaune 49e), 4. Loiret ; 3. Drean (23. Nginingini 70e), 2. Auzqui (16.Delblancu 56e), 1. Faitotoa (17. Mary 66e, 1. Faitotoa 76e).
Soyaux-Angoulême : 15. Lafitte ; 14. Laforgue, 13. Mau (22.Talebula 64e), 12.Naqiri, 11.Ayarza ; 10. Ugalde (21. Pehau 61e), 9. Saubusse (cap.) (20. Rubio 61e) ; 7. Tskhadaze (6. Burgaud 71e), 8.Va’aï, 6. Burgaud (19. Morand 64e) ; 5. Roux (18. Sutiashvili 59e), 4. Nabou ; 3. Kumbirai (23. Alexis 68e), 2. Ayarza (16. Bidart 48e), 1. Vartan (17. El Ansari 56e).

Les meilleurs : à Dax, Drean, Loiret, Helmacher, Aletti, Ferrer, Ayestaran, Berchesi, Delai, Pisano. ; à Soyaux-Angoulême, Kumbirai, Alexis, Nabou, Tskhadaze, Saubusse, Ugalde, Pehau, Ayarza.

Pour contrer les menaces charentaises, les Landais ont redoublé d’énergie pour presser, éteindre et mettre à la faute les solides joueurs du SA XV. Les Dacquois, solidaires et ambitieux ont mis la main sur le début du match. Imprécis en touche et indisciplinés, les dauphins de la nationale ont concédé trois essais et pris deux cartons jaunes dans le premier acte. Fort logiquement le retour des vestiaires allait changer la donne. N’inscrivant que trois points en deuxième mi-temps, les Dacquois ont subi le réveil charentais. Chahutés en mêlée et sur le reculoir en défense, les Landais ont résisté aux assauts jusqu’à la dernière seconde et ont ainsi, crânement préservé leur infime chance de qualification… Laurent TRAVINI

Massy - Dijon : 49-10

À Massy - Samedi 18 heures - Massy bat Dijon 49-10 (21-0). Arbitre : M. Lac (Côte-d’Azur). 500 spectateurs.

Massy : 7E Chabeaudie (20e), DIit Robaglia (25e), Prier (35e), Grenod (46e), Penitito (55e), Marion (62e), Preira (68e) ; 7T Cloute (20e, 25e, 35e, 46e, 55e, 62e, 68e).
Dijon : 1E Garnier (60e) ; 1T Garnier (60e) ; 1P garnier (20e). Cartons jaunes : Peyri (29e), Horst (51e).

Massy : 15. Cloute ; 14. Mayo, 13. Jacomme, 12. Guillomot (21.Ortolan 52e) 11. Dit Robaglia ; 10. Kotze, 9. Prier (20. Marion 45e) ; 7. Grenod, 8. Gbizie, 6. Danton (19. Penitito 41e) ; 5. Oulai, 4. Plaindoux (cap.) (18.Coetzee 53e), 3. Vickos (23. Ferrer 50e), 2. Chabeaudie (16.Trassoudaine 40e), 1. Poipy (17. Sanguinetti 50e).

Dijon : 15. Altier (Liabot 45e) ; 14. Prin, 13. Conduche, 12. Mieres, 11. Klaasen ; 10. Garnier, 9. Vercruisse (Micolot 62e), 7. Mze, 8.Fromenteze, 6. Ognier (Horst 43e), 5. Paul, 4. Desbordes ; 3. Jamet (23. Certain 62e), 2. Peyri (16. Tabarot 62e), 1. Becasseau (cap) (17.Vermont 42e).

Les meilleurs : à Massy, Oulai, Pleindoux, Mayo, Kotze ; à Dijon, Garnier, Mze, Conduche.

Le leader massicois recevait Dijon avec la ferme intention de consolider sa place. Pourtant les vingt premières minutes étaient équilibrées et les Massicois fébriles ne parvenaient pas à prendre le dessus sur une jeune équipe de Dijon sans complexe. Massy débloquait son compteur sur un ballon porté et Dijon répliquait sur pénalité. Les locaux s’appuyaient sur des avants dominateurs pour prendre le dessus et franchir deux fois la ligne avant la mi-temps. Menés 21 à 3 les visiteurs ne fermaient pas le jeu mais les enchaînements avant trois-quarts permettaient au locaux d’inscrire quatre nouveaux essais. Dijon toujours aussi courageux sauvait l’honneur par un bel essai de Garnier. Les massicois regagnaient les vestiaires avec le bonus offensif. Un festival offensif et un score sévère pour un adversaire joueur et sans complexe. Francis FORESTIER

Chambéry - Albi : 10-16

À Chambéry - Dimanche 15 heures - Albi bat Chambéry 10-16 (10-6). Arbitre : M. Santamaria (Occitanie). 1 200 spectateurs.

Albi : 1E Essid (42e) ; 1T Vidal (42e) ; 3P Vidal (11e, 40e, 75e). Cartons jaunes : André (30e), Aussibal (80e).
Chambéry : 1E Zanin (15e) ; 1T Cilliers (15e) ; 1P Cilliers (30e).

Albi : 15. Marzolla (21. Caminati 72e) ; 14. Tagotago, 13. Robinson, 12. Silafai (22. Couchinave 80e) ; 11. Decrop ; 10. Vidal, 9. Trussardi (20. Queheille 62e) ; 7. Boutin ; 8. Maciotta, 6. Calas (19. Essid 75e) ; 5. Backhouse (18. Gutierez 60e), 4. André (Cap) ; 3. Nevers (23. Tchapnaga 50e), 2. Castant (16. Aussibal 70e), 1. Escure (17. Afatia 58e).
Chambéry : 15. Hecquet ; 14. Nennig (22. Mawalu 62e), 13. Zanin (20. Moreno 66e), 12. Neiceru, 11. Velten ; 10. Cilliers 9. Philips (21.Deschaux 67e) ; 7. Coignat (18. Polutele 62e), 8. Gascou, 6.May ; 5. Bardos (Cap), 4. Guyot (19. Cebe 62e) ; 3. Sauzaret (23. Dominguez 50e), 2. Primault (16. Bruté de Rémur 69e) 1. Lorenzon (17. Poo 52e).

Les meilleurs : à Albi, Vidal, Maciotta, André ; à Chambéry, Bardos, Hecquet, Zanin.

Chambéry n’arrive pas à se sortir de l’hiver, battu pour la quatrième fois sur son terrain de Mager. Le vent froid qui soufflait assez fort en première mi-temps favorisait les visiteurs qui occupaient ainsi facilement le camp savoyard. Les Chambériens, contraints de joueur à la main pour remonter les ballons, parvenaient en tête à la pause grâce à un essai conclu par Zanin, consécutif à une longue série de déplacements du jeu. Mais lors de la deuxième mi-temps, comme contre Dax, les Chambériens ne marquaient aucun point. Un essai en contre des Albigeois dès la reprise, suite à une touche mal contrôlée dans les vingt-deux mètres adverses assommait les Chambériens. Dominés en mêlées, maladroits en touche les locaux butaient sur une défense visiteuse bien organisée. Paul RAGINEL

Nice - Tarbes : 50-6

À Nice - Dimanche 15 heures - Nice bat Tarbes 50-6 (17-6). Arbitre : M. Krebs. 900 spectateurs.

Nice : 7E Slowik (8e), Verdu (20e), Fritz (41e), Tachat (47e), Mondoulet (61e), Bureitakiyaca (64e, 74e) ; 6T Verdu (8e, 20e, 47e, 61e), Ricquebourg (64e, 74e) ; 1P Verdu (17e). Carton jaune : Pouyleau (54e).
Tarbes : 2P Berbizier (4e, 29e).

Nice : 15. Le Gal ; 14. Bureytakiyca, 13. Torfs, 12. Fritz (22. Cutayar 42e), 11. Slowik ; 10. Verdu (21. Ricquebourg 57e), 9. Bessaguet (20.Ormaechea 50e) ; 7. Tachat, 8. Freytes, 6. Suaud (19. Fourcade 50e) ; 5. Koroi (18. Calas 57e), 4. Mondoulet ; 3. Johnston (23. Negrotto 40e), 2. Martin (16. Alkazashvili 46e), 1. Lemaire (17. Pouyleau 46e).
Tarbes : 15. Oltmann ; 14. Paulet, 13. Stanaway (21. Mamao 60e), 12. Cantan (22.Vacacegu 60e), 11. Duffau ; 10. Berbizier (20.Anton 55e), 9. Dulucq ; 7. Agueb, 8.Mansieux, 6. Ricart (19.Ricart 60e) ; 5. Saint Guilhem, 4. Sajoux ; 3. Duny (23. Duplantier 59e), 2. Lamothe (16.Mondon 57e), 1. Palisse (17. Combier 59e). Non entré en jeu : 18. Hourclé, 19. Noel.

Les meilleurs : à Nice, Martin, Koroi, Mondoulet, Suaud, Verdu, Fritz ; à Tarbes, Agueb, Palisse, Lamothe.

Le Stade niçois n’a fait qu’une bouchée de Tarbes. Tout est allé très vite (Slowik 8e, 7-3), trop vite pour les Tarbais dépassés. À la mi-temps, les débats semblaient encore équilibrés (17-8). Au final, le Stade niçois a passé sept essais et obtenu son premier bonus offensif. Lors du premier acte, la confrontation a donné lieu à un combat équilibré mais plutôt terne : les deux équipes évoluant dans un faux rythme ou seul Verdu et Agueb semblaient prendre du plaisir. Le deuxième, s’est résumé par un cavalier seul des Niçois, qui ont régalé les avants (Tachat 47e, Mondoulet 61e) comme les arrières (Saki 64e, 74e). Ce succès permet aux Niçois de confirmer leur renouveau en obtenant une quatrième victoire en cinq rencontres. Ils se replacent aussi dans la course aux phases finales en revenant à la hauteur de Chambéry défait contre Albi. Jean-Christophe LECLAIRE

Aubenas-Vals - Valence-Romans : 3-20

À Aubenas - Dimanche 15 heures - Valence-Romans bat Aubenas 20-3 (8-3). Arbitre : M. Noirot (Occitanie). 3 000 spectateurs.

Valence-Romans : 3EDavid (23e), Giresse (41e, 74e) ; 1T Price (41e) ; 1P Price (21e).
Aubenas-Vals : 1P Baudy (18e). Carton jaune : Baudy (76e).

Valence-Romans : 15. Gobet (22. Bouldoire 60e) ; 14. Giresse, 13. Quinnez, 12. Tabualevu, 11. Vargas ; 10. Price, 9. Menzel (21.Lorée) ; 7. Van Lill (20. Gicquel 54e), 8. David (19. Bruchet 62e), 6. Armary (cap) ; 5. Goumat, 4. Dyer (18. Gronenwald 52e) ; 3. Goze (23. Kakauridze 60e), 2. Boundjema (16. Jenneker 43e), 1. Aleo (17. Zouhair 43e).

Aubenas-Vals : 15. Andreu (cap) ; 14. Baudy, 13. Verot (21. Berrard 61e), 12. Ramette, 11. Clément (22. Guenard 63e) ; 10. Porcher, 9.Lacroix (20. Benoist 70e) ; 7. Guetat, 8. Naikadawa, 6. Jarmouni ; 5. Gendre (18.Reynaud 55e), 4. Fulachier (19. Sylvestre 63e) ; 3. Balas Burel (23. Arnaud 52e), 2. Gontard (17. Besson 52e), 1. Cochet (16.Guarese 52e).

Les meilleurs : à Valence-Romans, Armary, David, Dyer, Van Lill, Tabualevu, Gobet, Giresse ; à Aubenas-Vals, Jarmouni, Guetat, Gendre, Ramette, Baudy.

Il n’y a pas eu de surprise hier à Marquand, malgré un nombreux public venu soutenir le RCAV. Même si c’est Baudy qui a ouvert le score pour Aubenas-Vals, Price a répliqué immédiatement après (21e) pour les Drômois, jusqu’à ce que David, en bout de ligne, convertisse une offrande de Gobet (23e). En dépit de louables intentions, Aubenas-Vals n’a jamais pu franchir la défense de Valence-Romans et immédiatement après la pause, les coéquipiers d’Armary prirent le large par Giresse, en bout de ligne et en coin (41e). Dans une seconde période hâchée et parfois sans trop de rythme, Aubenas-Vals a eu beaucoup de mal à déstabiliser une défense du VRDR bien en place et intransigeante. En toute fin de match, Giresse inscrivait son doublé, permettant ainsi aux Drômois de marquer le bonus offensif et de doubler Soyaux-Angoulême au classement : un coup double en somme. Olivier ARDEEFF

Cognac-Saint-Jean-d’Angély - Bourgoin-Jallieu : 17-16

À Cognac - Dimanche 15 heures - Bourgoin-Jallieu bat Cognac Saint-Jean-d’Angély 17-16 (3-7). Arbitre : M. Jobert (Nouvelle-Aquitaine). 800 spectateurs.

Bourgoin-Jallieu : 2E Nonkontwana (74e), Tripier (78e) ; 2T Cachet (74e, 78e) ; 1P Hutteau (14e).
Cognac-Saint-Jean-d’Angély : 1E Hygonnet (8e) ; 1T Villanove (8e) ; 3P Villanove (59e), Lalarme (70e, 75e). Carton jaune : Duhourquet (53e).

Bourgoin-Jallieu : 15. Bouet ; 14. Nicolas, 13. Bosch (19. Lee 62e) 12. Colliat, 11. Lefort ; 10. Sola, 9. Hutteau (21. Cachet 68e) ; 7.Léonte (20. Rabatel 48e), 8. Luafutu, 6. Chaudouard ; 5. Cotte (18.Nonkontwana 68e), 4. Jack (17. Assi 48e) ; 3. Simutoga, 2. Khribache (16. Tripier 62e), 1. Devisme (23. De Klerk 59e) Non entré en jeu : 22. Patilla.
Cognac-Saint-Jean-d’Angély : 15. Dospital ; 14. Lotawa, 13.Bouscasse (21. Duhourquet 40e), 12. Mioche, 11. Sauvetre ; 10.Villanove (22. Lalarme 65e), 9. Berger (20. Billou 49e) ; 7. Sordia (cap), 8. Bidegain (19. Thomas 41e), 6. Gulizzi (18. Davetawalu 55e) ; 5. Praud, 4. Lynch ; 3. Hygonnet (23. Sharashidze 31e), 2. Prudhon (16. Vatubua 55e), 1. Tougne (17. Aho 55e)

Les meilleurs : à Bourgoin-Jallieu, Simutoga, Luafutu, Sola, Cotte, Bosch ; à Cognac-Saint-Jean-d’Angély, Lynch, Berger, Lotawa, Dospital.

Le duel des mal classés a trouvé son vainqueur dans les ultimes instants de la rencontre. Les Unionistes ont affiché une fois de plus leurs lacunes et les Isérois, pourtant peu convaincants, ont obtenu la victoire in extremis. S’appuyant sur une défense bien en place, les Cognaco-Angériens avaient réalisé une entame satisfaisante et viraient en tête à la pause (7-3). Sérieux, ils capitalisaient par deux pénalités de Villanove et Lalarme. À dix minutes de la fin de la rencontre, la cause semblait entendue (13-3 pour les Unionistes). Mais ces derniers, tétanisés par l’enjeu, reculaient et encaissaient deux essais dans les dix dernières minutes. Pour se maintenir en Nationale, l’UCS ne pourra probablement compter que sur un miracle… Philippe BREGOWY

Suresnes - Blagnac : 63-14

À Suresnes - Dimanche 15 heures - Suresnes bat Blagnac 63-14 (20-0). Arbitre : M. Urruzmendi (Nouvelle Aquitaine). 600 spectateurs.

Suresnes : 8E Proult (9e), Robert (23e), Berenguel (42e), Cazedepats (53e), Bordes (66e), N’diaye (71e), Jauzion (77e), Muric (80e) ; 7T Ford (9e, 23e, 42e, 53e, 71e, 77e, 80e) ; 3P Ford (21e, 31e, 51e). Carton jaune : Vosloo (58e).
Blagnac : 2E Vareilles (46e), Verdy (63e) ; 2T Renaud (46e, 63e).

Suresnes : 15. Ford ; 14. Muric, 13. Proult (22. Jauzion 48e), 12.Cazot, 11. Cazedepats ; 10. Robert (21. Gueho 66e), 9. Dauvergne (20. Barbarit 57e) ; 7. Berenguel (18.Falcon de Longevialle 47e), 8. Claassen, 6.Vosloo ; 5. Djebbari (19. Vignolles 47e), 4. Van Leeuwen ; 3. Tsiklauri (23. Bernini 55e), 2. Bajart (cap.) (16. Bordes 51e), 1. Zipf (17. N’diaye 55e).
Blagnac : 15. Augustin ; 14. Daureau (21. Bardaud 46e), 13. Moleana (22. Tharin 11e), 12. Vareilles, 11. Tardieu ; 10. Renaud, 9. Brun (20.Ravier 49e) ; 7. Ponsole (cap.), 8. Vachon (19. Verdy 61e), 6. Collet ; 26. Tolofua, 4. Lecomte (18. Mutel 64e) ; 3. Lorenzon (23. Ruiz 51e), 2. Bertrand (25.Villerouge 52e), 1. Favaretto (16. Lazare 64e).

Les meilleurs : à Suresnes, Bajart, Zipf, Van Leeuwen, Robert, Ford, Tsiklauri ; à Blagnac, Collet, Ponsolle, Brun.

Un soleil radieux, un froid sibérien, un public chaud bouillant, voilà planté le décor où le défi local était d’éviter de tomber dans le panneau de la stratégie toulousaine toujours solide sur les fondamentaux et le « métier » qui va avec ! De fait, l’avionnerie blagnacaise remaniée pilonnait d’entrée avec volupté la défense suresnoise sur un rythme toutefois monocorde. Suresnes prenait mesure, se donnait les coudées franches par des incursions, des secousses, des saillies qui s’avéraient payantes pour atteindre la pause sur un score favorable. Malgré quelques sursauts haut-garonnais, les Altoséquanais « mains froides, cœur chaud » dévoraient la deuxième tranche en s’offrant des courses spectaculaires ponctuées de six essais d’ampleur laissant l’aérostat blagnacais en sustentation, un comble pour une station aéroportuaire. Guy CORNO

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?