Top 14 - Morgan Parra : « C’est à moi de passer le témoin »

  • Auteur d’une nouvelle prestation majuscule, Morgan Parra se satisfait d’une victoire bonifiée importante contre l'Usap et prend à cœur son rôle de guide auprès de ses jeunes coéquipiers.
    Auteur d’une nouvelle prestation majuscule, Morgan Parra se satisfait d’une victoire bonifiée importante contre l'Usap et prend à cœur son rôle de guide auprès de ses jeunes coéquipiers. Icon Sport
Publié le , mis à jour

Auteur d’une nouvelle prestation majuscule, le Clermontois Morgan Parra se satisfait d’une victoire bonifiée importante contre l'Usap et prend à cœur son rôle de guide auprès de ses jeunes coéquipiers.

Que retenez-vous de ce match plein ?

Plein, je ne sais pas, mais il est surtout gagné avec le bonus. C’était très important pour nous de gagner, premièrement, mais aussi de prendre un point de plus. On a fait des faux pas à l’extérieur, on le sait, et pour pouvoir recoller au plus vite dans les six et en espérant des faux pas aussi devant il fallait absolument gagner avec le bonus, donc c’est bien.

Ce match a-t-il été construit comme il le fallait ?

On a essayé de produire du jeu au début et de faire du jeu direct mais ils ne se sont pas consommés, ils ont toujours été en place. On est donc revenu sur du porté et on les a mis à la faute. Les avants ont fait un gros match en conquête, et c’est ce qui nous a amenés à changer notre fusil d’épaule en seconde mi-temps.

Sept essais de trois-quarts, mais c’est devant que vous avez fait la différence…

Exactement, en mêlée et en touche. Aujourd’hui c’est mission accomplie mais ce qui arrive (réceptions de Lyon et Bordeaux N.D.L.R) est très costaud et c’est ce qui va déterminer notre fin de saison. Soit on va batailler pour les six, soit on sera dans le ventre mou.

C’était votre deuxième match à l’ouverture, mais vous avez mis un essai typique d’un numéro 9, comment vous êtes-vous senti ?

Comme je l’ai déjà dit, j’essaye de rendre service. Aujourd’hui Camille Lopez est en train de se rétablir, on sait qu’il est très important pour nous et c’est quelqu’un qui est très important pour nous. Après sur l’essai, je vois que la défense glisse un peu, le ballon sort dans les pieds et puis on a la chance d’avoir deux tanks avec George (Moala) et Apisai (Naqalevu). Donc je pense aussi qu’ils s’attendaient à ce que je joue sur eux. Après mon essai est anecdotique, je préfère faire marquer moi (rires).

Justement vous avez fait marquer Thomas Rozière. Aujourd’hui vous jouez un peu le rôle d’encadrer ces jeunes ?

C’est un rôle qu’il faut prendre. Quand j’ai commencé, j’ai eu la chance d’être encadré, aujourd’hui c’est à moi de passer le témoin. C’est ma dernière saison à l’ASM et je veux laisser le club dans la meilleure situation possible, c’est ce que l’on m’a appris et transmis depuis que je suis ici. Donc c’est à moi de transmettre maintenant, avec d’autres anciens aussi on doit transmettre, mais aujourd’hui pour moi ce qui est le plus important c’est que les jeunes prennent la place, qu’ils se régalent et qu’ils soient le futur de Clermont.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Clément Labonne
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?