Amateurs - La Haute Vallée a de l’orgueil

  • Les joueurs de la Haute Vallée feront tout pour ne pas terminer le championnat à la dernière place.
    Les joueurs de la Haute Vallée feront tout pour ne pas terminer le championnat à la dernière place. Photo DR
Publié le

Lanterne rouge, l’équipe fanion de Quillan-Limoux a réalisé un bel exploit en venant à bout de la Salanque, le leader. Une victoire qui redonne le moral au groupe.

Le rugby amateur est le cadre d’exploits incroyables et c’est ce qui fait en partie son charme. Dans le monde fédéral, celui des compétitions des treize Ligues, il arrive que la logique sportive soit contestée. Parfois, David prend le dessus sur Goliath ce qui n’est pas forcément déplaisant. Pas plus tard que dimanche dernier dans la cité du carnaval et de la blanquette, sur la pelouse du stade de l’Aiguille de Limoux, l’herbe fétiche des treizistes de la ville, la formation locale, l’entente Quillan-Limoux, lanterne rouge de la poule 9 de Fédérale 3, a pris le meilleur sur le leader incontesté, La Salanque.

Une performance qui n’est pas à prendre à la légère puisqu’à l’occasion de la première manche, les Audois avaient bu une grosse tasse sur les bords de la Méditerranée (55-3). Pour ce second acte, l’entente a pris sa revanche (36-35). Une victoire acquise à l’ultime seconde de jeu grâce à une pénalité de cinquante mètres du buteur et réalisateur, Joffrey Mélé.

Pour la troisième fois de la saison, les Limouxins et Quillanais ont chanté sous la douche réparatrice. Un troisième succès officiel qui a comblé supporters, joueurs, encadrement et le président, Henri Pech : « Cette victoire est vraiment appréciable pour l’ensemble du club. Tout d’abord, Je suis particulièrement satisfait pour les joueurs et l’encadrement qui ont bien préparé cette rencontre. Il faut préciser que la saison en cours n’a pas vraiment été facile. Avant le début de saison, la disparition de Christian Maugard, le président quillanais nous a sérieusement affectés. Ensuite, nous avons eu une succession de défaites. En plus des défaites, nous n’avons pas été non plus épargnés par les blessures. Le fait aussi qu’il n’y ait pas de relégation aurait pu démotiver le groupe. Et bien non, joueurs et les entraîneurs Emmanuel Etien et Malik Boudjerra n’ont pas baissé les bras, ils ont entretenu la flamme et lancé des jeunes dans le grand bain. Dans la difficulté de cette saison, on prépare la prochaine. »

Ne pas finir lanterne rouge

À la faveur de ce dernier succès, les Audois de la Haute-Vallée ne sont plus les propriétaires de la peu glorieuse lanterne rouge. Thuir ferme ainsi la marche au classement à une longueur de retard de l’entente. « Pour cette fin de saison, nous avons un but, celui d’éviter la dernière place, ajoute Henri Pech. C’est le défi de cette fin de championnat. Nous avons encore quatre matchs à préparer et à jouer à fond. »

L’entente va s’exporter à deux reprises à Latour-Elne-Théza et à Tournefeuille pour deux réceptions, celles de Léguevin et Leucate, deux formations qui convoitent la deuxième place au classement. Quatre rendez-vous pour ne pas boucler la saison à la dernière place. Les poulains d’Emmanuel Etien et Malik Boudjerra ont ainsi un mois de mars très studieux. Dimanche à Elne, les Audois de la Haute-Vallée vont essayer de confirmer leur prouesse de dimanche dernier.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Didier NAVARRE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?