Fédérale 1 - Pas la même pression pour les deux équipes lors de Stade Métropolitain - Rumilly

  • À la lutte pour les places qualificatives, le Stade métropolitain et Rumilly se retrouvent ce week-end.
    À la lutte pour les places qualificatives, le Stade métropolitain et Rumilly se retrouvent ce week-end. Photo Olivier Michel
Publié le

Qui aura le plus à perdre dans le match en retard entre le Stade-métropolitain et Rumilly ? La réponse renvoie forcément vers le camp haut-savoyard. « Notre objectif reste d’accrocher l’une des quatre premières places et cela passe par un résultat face à cette équipe du Stade métropolitain qui nous avait battus lors du match aller », convient Sébastien Decarre l’entraîneur rumillien. Invaincue depuis le début de l’année en enchaînant quatre victoires consécutives, rapportées de Châteaurenard et de Nuits-Saint-Georges, mais également assurées à domicile face à des rivaux directs, Mâcon et La Seyne, son équipe est revenue dans la course au carré de tête, à cinq longueurs de Mâcon mais avec deux matchs en retard.

Objectif Nationale 2

La pression ne sera pas la même pour le Stade métropolitain qui, selon son entraîneur Julien Lestang, est moins focalisé sur le classement : « D’un point de vue mathématique nous pouvons encore considérer que nous sommes dans la course pour l’une des quatre premières places. Mais aujourd’hui nous sommes plus concentrés sur la performance que sur le résultat ou le classement. Nous avons le même objectif que Rumilly, accéder à la Nationale 2, mais nous savons aussi qu’il existe une autre voie que celle d’une qualification directe. Nous venons de traverser un mois de janvier compliqué et il a fallu remettre des choses à plat. Ce travail que nous avons mené ensemble s’est traduit par une victoire rapportée d’Issoire. Nous voulons poursuivre dans cette voie, en nous faisant plaisir et en continuant à progresser. » 

Le propos ne traduit nullement un quelconque manque d’ambition, il repose en revanche sur une prise en compte des réalités pour une équipe repoussée à quatorze longueurs de Mâcon et qui en Auvergne a retrouvé des couleurs après avoir aligné quatre défaites consécutives.

Avec des dynamiques bien différentes, il apparaît logique que les approches soient opposées. Les Rumilliens ont fait leurs comptes, à condition de ne rien céder lors de leurs trois derniers matchs à domicile, une performance en déplacement pourrait leur permettre d’atteindre leur objectif. Au Stade métropolitain, ils auront beaucoup à gagner mais tout autant à perdre. Pour Julien Lestang et son groupe, qui eux aussi aspirent à un succès pour confirmer l’embellie, la pression sera celle qu’ils accepteront de se mettre au nom d’un double principe « entretenir et cultiver un état d’esprit positif et avancer sereinement vers la Nationale 2 ».

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Jean-Pierre DUNAND
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?