Féminines - Grenoble-Lons : deux matchs pour un maintien

  • Les Béarnaises jouent leur avenir sur la double confrontation contre Grenoble.
    Les Béarnaises jouent leur avenir sur la double confrontation contre Grenoble. Photo BB
Publié le

Grenoble et Lons (Section paloise) se défient pour le match le plus indécis du week-end. Hasard du calendrier et des reports, les deux formations se retrouveront dès la semaine prochaine pour leur match aller, avec des enjeux prépondérants.

En ce premier week-end du mois de mars, il s’agit déjà de l’avant-dernière journée du championnat, dernier match de saison régulière pour Montpellier par exemple, exempt pour la dernière journé. Pourtant la quasi-totalité du championnat reste indécise. Une partie de la décision se fera à Grenoble ce week-end, où les Amazones reçoivent des Béarnaises gonflées à bloc. « Tout va bien pour nous, s’enthousiasme Laurent Vitalla, l’entraîneur de Lons Section paloise. Nous sommes quatrièmes aujourd’hui en position de jouer la phase finale avec deux matchs de retard. Le championnat reste très serré et tout le monde monte en puissance. Mais nous avons confiance. »

En effet, il n’y a qu’un point d’écart entre cette quatrième place qualificative pour la phase finale et la sixième place, occupée par Grenoble, qui se dirige en play-down pour se battre pour le maintien. Pas question pour autant d’aborder le maintien avec Laurent Vitalla, car « il reste encore beaucoup de temps d’ici les play-down, et que nous restons focus sur nous et notre projet. Il n’y a aucune pression sur les filles ce week-end, la pression sera surtout sur Grenoble à domicile. » En effet, au pied des Alpes, les Grenobloises sont sur un fil. Si le président Christian Brottier a demandé le maintien à son groupe, les joueuses en concertation avec l’entraîneur Léo Brissaud désirent mieux : la cinquième place. « Nous sommes à peu près dans les clous, affirme ce dernier. On a perdu beaucoup de points en début de saison, mais on a fait de gros progrès notamment dans la manière de gérer nos attaques. Ça va être un beau match, entre deux équipes qui auront des intentions et du caractère. »

Ce match sera le dernier à domicile pour les Isèroises, de quoi ajouter un peu de piment. « Ce match va surtout donner le ton de cette double confrontation, poursuit l’entraîneur des Amazones. La pression, l’état d’esprit et les intentions du second match découleront du premier. » Du combat, et de l’enjeu sont attendus dimanche à 15 heures, au stade Lesdiguières entre deux formations qui se ressemblent énormément.

2 500 personnes attendues au Matmut Stadium de Gerland

Parmi les autres rencontres du week-end, l’autre qui monopolisera l’attention opposera Lyon à Bordeaux. Nouveau gros du championnat, les visiteurs viennent de perdre leur premier match de la saison à Montpellier, et se déplaceront dans la capitale des Gaules pour rester en position idéale pour la première place.

En face, le Lou, quatrième durant toute la saison, peut s’offrir la qualification en cas de victoire. Sinon, il disputera un véritable huitième de finale lors de la dernière journée à Chilly-Mazarin. Alors pour cette dernière à domicile, les Lyonnaises ont lancé un grand programme de communication autour de cette rencontre délocalisée au Matmut Stadium de Gerland.

L’entraîneur Jean-Matthieu Alcalde affirme : « On attend beaucoup de monde, c’est top pour les filles, elles le méritent. On le sait face aux cadors du championnat, c’est dur de tenir physiquement. Et si on lâche à l’heure de jeu, on peut en prendre 50. Chaque erreur est une occasion pour elles. Les filles auront besoin de soutien et là, elles vont s’envoyer comme des dingues. » Rendez-vous samedi à 18 h 30.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Baptiste BARBAT
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?