Pro D2 - Le nouveau souffle montalbanais

  • Nic Stirzaker jouait contre Oyonnax son premier match officiel de la saison après sa blessure à l’épaule.
    Nic Stirzaker jouait contre Oyonnax son premier match officiel de la saison après sa blessure à l’épaule. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

À Montauban, une nouvelle dynamique s’est créée. Un nouveau souffle insufflé notamment par le retour de Nic Sirzaker ou l’arrivée de Josua Vici.

Il se pourrait bien qu’un électrochoc ait changé complètement la donne en vue de la fin de saison du côté de Montauban. Qui aurait osé mettre une pièce sur les Tarn-et-Garonnais à la 53e minute du match sur la pelouse de Vannes, alors qu’ils étaient menés 22-3 et semblaient englués dans une spirale bien négative ? Pourtant, c’est à ce moment-là passé quelque chose, un tournant peut-être, une rébellion pour sûr. Unis dans un état d’esprit conquérant, les Sapiacains sont parvenus à aller chercher un point de bonus défensif inespéré sur la pelouse de la Rabine, et ont semblé retrouver de la confiance. Impression confirmée une semaine plus tard, lorsque les puissants Oyomen, pourtant venus avec la grosse équipe, se sont cassé les dents à Sapiac. « Je ne sais pas si on avait perdu la confiance, mais on enchaînait un peu moins et il y avait beaucoup de rotations. Mais après Vannes, on a retrouvé cette cohésion, parce qu’on a les mêmes joueurs à l’entraînement, moins de cas de Covid-19, moins de blessures », éclaircissait David Byrnes, l’entraîneur des trois-quarts. L’ancien demi de mêlée a aussi pu apprécier la performance de Nic Stirzaker au poste, qui jouait contre Oyonnax son premier match officiel de la saison après sa blessure à l’épaule.

Le nouveau visage de Montauban

Avec Josua Vici, il apporte sa fraîcheur et incarne le nouveau visage de Montauban. « Nic, on connaît tous ses qualités. C’est quelqu’un de très rapide, qui éjecte vite les ballons, analysait Byrnes. C’est aussi quelqu’un avec de l’expérience qui sait gérer les moments difficiles du match. Tout le monde a vu que son retour nous a fait beaucoup de bien. Lui et Josua (Vici, N.D.L.R.) nous ont amené ce petit plus dont nous avions besoin. C’est le nouveau souffle pour nous mettre dans l’avancée. » Une nouvelle dynamique sur laquelle il va falloir surfer puisque ce sont trois déplacements de suite qui attendent les Montalbanais. Le premier d’entre eux sera en plus en terre montoise, encore inviolée cette saison. Byrnes dressait le tableau : « Mont-de-Marsan, c’est l’équipe à abattre. Pour aller gagner là-bas, il faudra que tout soit parfait. »

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Yanis GUILLOU
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?