Super Rugby : première pour les Moana Pasifika

  • Les Moana Pasifika vont étrenner, ce week-end, leur maillot bleu pour la première fois en compétition officielle.
    Les Moana Pasifika vont étrenner, ce week-end, leur maillot bleu pour la première fois en compétition officielle. Photo DR. - Photo DR.
Publié le

Match a priori déséquilibré entre les crusaders qui récupèrent Mo’unga et la nouvelle franchise qui représente les archipels du Pacifique.

Ce vendredi, à Dunedin, les Crusaders vont jouer un match historique. La franchise multichampionne sera le premier adversaire des Moana Pasifika, la nouvelle équipe censée représenter les Samoa. Ce n’était pas prévu ainsi au programme mais la covid-19 a provoqué le report des deux premières rencontres des Moana contre les Blues et les Chiefs.

On rappelle que cette équipe est entraînée par Aaron Mauger, l’ancien All Black, et qu’elle est commandée par Sekope Kepu, capitaine et pilier droit australien (110 sélections) passé par Bordeaux-Bègles : "Nous avons travaillé dur et nous nous sommes bien préparés. Affronter la meilleure équipe de la compétition sera un bon test pour nous évaluer. Ce sera une occasion très spéciale pour les joueurs, leurs familles et la communauté du Pacifique au sens large", a expliqué l’entraîneur. Les Crusaders de Scott Robertson seront bien sûr favoris de la rencontre. Est-ce pour ça que l’entraîneur a choisi de faire confiance à quatre débutants ? Toira Tahurihangi, Kini Naholo, Dominic Gardiner et Isaiah Punivai : on verra si ces noms accèdent à la postérité.

Hickey à l’ouverture

Par ailleurs, les Crusaders, vont retrouver trois grands noms, avec Codie Taylor, Ethan Blackadder et l’ouvreur vedette Richie Mo’unga (32 sélections) qui n’a pas encore joué. Il était plus ou moins blessé mais, surtout, il avait activé une clause de son contrat qui lui permet de prendre des congés prolongés (Kieran Read avait aussi utilisé cette option il y a quelques années). Mais ces internationaux seront remplaçants. À l’ouverture des Crusaders débutera Simon Hickey, passé par l’Union Bordeaux-Bègles entre 2015 et 2018 puis parti à Édimbourg. Il s’agit d’un petit gabarit, ancien international des moins de 20 ans néo-zélandais. Un homme de 28 ans, capable de faire des bons matchs, mais on n’aurait pas pensé le revoir dans une équipe aussi prestigieuse, d’autant plus qu’il a passé deux ans à l’infirmerie à cause d’un genou dans la boîte à gants.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?