Pro D2 - Colomiers sait gagner au forceps

  • Revenu de blessure il y a peu, Johan Deysel amène de la plus-value à cette équipe columérine, notamment en défense.
    Revenu de blessure il y a peu, Johan Deysel amène de la plus-value à cette équipe columérine, notamment en défense. Midi Olympique - Patrick Derewiany
Publié le

Dans une rencontre qui a laissé peu de place au mouvement, les Columérins ont battu les Biterrois sur ce qui les caractérise : les fondamentaux.

Après tout, le rugby commence devant, ce n’est pas aux Biterrois qu’il faut l’apprendre. Pourtant, c’est bien sur les fondamentaux que le match s’est joué au stade Michel-Bendichou. La pluie fine et le terrain gras n’ont pas favorisé le spectacle et les en-avant se sont multipliés. « La première mi-temps était très dure, témoignait Johan Deysel, et les conditions n’étaient pas parfaites pour nous. On aime jouer avec le ballon et c’était dur avec l’humidité. » Il a fallu alors restreindre un peu le jeu.

Les visiteurs ont su le faire, inscrivant deux essais sur une interception de Jarrod Poi puis un ballon porté foudroyant conclu par Clément Esteriola. « Nous faisons tomber le ballon, on se fait contrer, on prend un essai suite à une mauvaise sortie de camp… Dans ces conditions, chaque détail doit être précis », regrette Julien Sarraute. Mais comme il le constate, le deuxième acte fut de toute autre facture.

Une défense une nouvelle fois remarquable

« J’ai apprécié la deuxième période sur l’enthousiasme et l’état d’esprit. Nous nous sommes sentis plus dominants en conquête directe, on a retrouvé de l’avancée, des rucks dynamiques… » Et Béziers n’a pu que constater le retour au score des locaux. Ironie du sort, c’était par un ballon porté de Thomas Larrieu !

Aussi, s’ils n’ont pas montré une grande efficacité lors de leurs temps forts, il faut reconnaître la capacité à défendre des Columérins. Johan Deysel, qui félicitait ses partenaires pour la « très bonne défense collective », retrouvait une place de titulaire pour la première fois depuis trois mois.

L’international namibien s’est signalé par deux charges défensives très puissantes, idéales pour faire reculer les adversaires et galvaniser ses partenaires. « J’aime bien défendre, commentait-il avec le sourire. J’ai été blessé pendant un long moment. J’avais à cœur pour mon retour en tant que titulaire de percuter la ligne et mettre des gros plaquages ! » Autant dire que le centre a assouvi son désir.

D’ailleurs, Mihai Macovei et Lilian Rousset n’étaient pas en reste dans le domaine. Toute cette énergie collective a déstabilisé les Biterrois, comme le note Julien Sarraute : « Ce que j’ai apprécié, c’est cette volonté commune et cohérente. La victoire est la résultante de l’investissement que les joueurs ont mis. » Celui-ci saluait aussi sa conquête, « ce qui nous a permis d’aller chercher la victoire ».

Face à un concurrent tel que Béziers, une performance de ce genre aura le mérite de rassurer les Columérins sur les fondamentaux. Même si l’équipe de Grenoble, qui se déplace jeudi, n’aura pas exactement les mêmes caractéristiques. « Elle met beaucoup de volume et a des qualités individuelles de haut niveau. Il faudra qu’on soit prêt ! »

Car là aussi, la victoire sera impérative sous peine d’être décrochée de cette course infernale pour le top 6.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Quentin PUT
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?