Les Dragons catalans frappent fort

  • Les Dragons catalans frappent fort
    Les Dragons catalans frappent fort Icon Sport - Icon Sport
Publié le

En s’imposant à Warrington, les Dragons ont enchaîné un troisième succès, mais avec la manière cette fois et face à des Wolves au grand complet.

Les Dragons catalans ont enchaîné une troisième victoire vendredi, là où ils ne s’étaient plus imposés depuis 2011. Amputée par déjà neuf forfaits, l’équipe a dû procéder à un changement de dernière minute. L’ailier Fouad Yaha a quitté les siens à la fin de l’échauffement (ischio-jambiers). Le joueur a été remplacé au pied levé par le jeune Romain Franco. « Nous travaillons pour ça, on veut jouer, on veut tous jouer mais quand c’est à nous, il faut rendre fier les Français et les Catalans. Nous en parlons entre nous et quand on fait appel à nous, il faut rendre de belles copies », s’est fièrement exprimé le centre Arthur Romano auteur d’un des essais des siens et qui garde bien les pieds sur terre : « Oui, c’est un exploit mais nous étions sereins. Cette victoire, c’est juste le début de quelque chose, ce n’est qu’un match qu’il faut savourer. La saison est longue et il faudra rééditer une telle performance. » Encore une fois, les joueurs jouent la carte de l’humilité.

Troisième déplacement

Pas d’excès d’euphorie vendredi dans le froid de Warrington mais des discours posés. « Ce que les joueurs ont réalisé, c’est exceptionnel et on voit qu’il y a un groupe qui est en train de se former. Nous avons parlé de 2021 et de cette saison aboutie mais je pense qu’il fallait recréer ce groupe, repartir sur les bases. Depuis deux rencontres, le groupe possède un bel état d’esprit et on y a rajouté de la qualité dans notre jeu, c’est beau à voir », s’est exprimé Thomas Bosc, qui tient enfin sa première victoire à Warrington depuis qu’il a rejoint l’encadrement (2018).

Mais le technicien garde le cap, l’esprit déjà tourné vers la suite. « C’est super, vraiment mais il faut rester humble. Nous sommes sur la bonne voie si on garde cet état d’esprit parce que je sais que rugbystiquement, ça va aller de mieux en mieux. Chapeau aux joueurs pour ce qu’ils ont montré pendant quatre-vingts minutes. »

Cette victoire, construite une nouvelle fois autour de l’état d’esprit, a vu les Dragons franchir un palier collectivement. Si l’équipe évolue d’un week-end sur l’autre en fonction des suspendus (Dudson, Napa, McIlorum) ou des blessés, les connexions sont de plus en plus fluides et intelligentes. « C’est notre force aujourd’hui. On évolue collectivement, sachant que l’équipe bouge tout le temps. C’est le fruit du travail réalisé toutes les semaines mais qui révèle aussi l’état d’esprit du groupe », résume Thomas Bosc qui va maintenant profiter de deux réceptions (Wigan et Hull KR). « On ne s’en rend pas compte mais on vient de faire trois déplacements pour un seul match à Perpignan. Les deux échéances qui arrivent chez nous vont nous faire du bien », conclut coach Steve McNamara qui enregistrera, samedi, cinq retours de blessure ou de suspension.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Bruno Onteniente
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?