Pro D2 - Le geste du week-end : un essai à la Pyrrhus pour Mont-de-Marsan contre Montauban

  • L'ouvreur montois est au bout d'un superbe mouvement montois
    L'ouvreur montois est au bout d'un superbe mouvement montois Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Cette semaine, le geste nous vient tout droit des Landes et plus précisément du stade Guy et André Boniface avec cet essai de du Plessis. Récit d'un geste.

On jouait la 57e minute de la rencontre Mont-de-Marsan-Montauban quand Yohann Laouusse Azpiazu, d’un coup de génie, adressait une passe latérale au pied à Vereniki Goneva décalé de l’autre côté du terrain. Le temps que le fidjien s’empare du ballon, l’espace s’était refermé. Insuffisant pour l’empêcher de s’engager entre les deux défenseurs accourus en urgence et de décaler dans le couloir Willie Du Plessis venu au soutien. Alors le public montois s’est levé pour accompagner la course de son demi d’ouverture jusqu’à l’en-but. Repris par le bout de la chaussure, le Sud-Africain réussit tout de même à plonger pour inscrire l’essai du break définitif. Fous de joie, tous les remplaçants se sont rués vers lui pour le fêter. C’est que le garçon est devenu en quelques mois à peine l’icône de cette équipe montoise et le symbole de sa réussite, mais aussi son patron et son guide. Il y avait donc de quoi être heureux pour lui. Mais on a vite compris qu’il y avait un problème lorsque ses camarades se sont reculés et se sont tournés vers le banc montois. Resté allongé un long moment en grimaçant de douleur, le maître à jouer landais a regagné les vestiaires en boitant très bas. Pas spécialement rassurant. À cette heure, la gravité de sa blessure n’est pas encore connue, des examens devant avoir lieu ce lundi. Grosse entorse ou plus grave ? Le staff montois sera vite fixé. La première hypothèse serait bien sûr un moindre mal. Mais son absence risque de peser lourd dans la suite de saison du leader tant le Sud-Africain a de l’influence. Les entraîneurs vont devoir plancher très vite sur la meilleure solution pour pallier cette absence de poids, car le prochain match est dans trois jours. Christophe Loustalot blessé, il reste trois options : Simon Desaubiès, Yoann Laousse-Azpiazu ou Léo Coly. À suivre. 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Pierre Baylet
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?