Bleus : sans Penaud et « Tao », ça change quoi ?

  • Bleus : sans Penaud et « Tao », ça change quoi ?
    Bleus : sans Penaud et « Tao », ça change quoi ? Icon Sport - Icon Sport
  • Yoram Moefana, initialement pas prévu sur la feuille de match, sera finalement titulaire à une aile en lieu et place de Damian Penaud, positif au Covid.
    Yoram Moefana, initialement pas prévu sur la feuille de match, sera finalement titulaire à une aile en lieu et place de Damian Penaud, positif au Covid. Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany
Publié le , mis à jour

Testés positifs mercredi matin, Damian Penaud et Romain Taofifenua ne sont pas du déplacement à Cardiff. Coup dur pour le staff tant ces deux-là, chacun dans un registre différent, ont été des hommes forts du début de Tournoi. Il a donc fallu s’adapter dans l’urgence, et dans les grandes largeurs.

Ce fut la mauvaise surprise du mercredi midi. Vous savez, ce menu qui débute par une entrée au goût amer… Quand la communication du XV de France a prévenu que Fabien Galthié et Raphaël Ibanez annoncerait la composition pour défier les Gallois à Cardiff ce vendredi soir avec un quart d’heure de retard, il fallait se douter qu’un truc pas net se tramait. Chacun l’avait presque oublié mais la menace Covid était toujours là, venant frapper les Bleus de plein fouet.

« Damian Penaud et Romain Taofifenua ont appris leur test positif ce matin (mercredi, N.D.L.R.), alors qu’ils faisaient leur valise, expliquait le sélectionneur. C’est très violent psychologiquement. » Et lui, comme l’ensemble de son staff, anticipait déjà d’autres éventuels forfaits tant cette satanée épidémie peut être imprévisible. « On s’y prépare », soufflait juste Galthié mercredi. En attendant, les absences de Damian Penaud - titulaire inamovible et meilleur marqueur d’essais de l’ère Galthié - et de Romain Tafofienua - un incontournable du sélectionneur même s’il est souvent remplaçant - ne sont pas sans conséquence. Voici ce que ça change :
 

Moefana rempile à l’aile

Damian Penaud forfait, c’est un immense coup dur pour l’attaque du XV de France, tant le Clermontois marche sur l’eau actuellement. Finisseur hors pair, il est un duelliste de génie, qui n’a que peu d’égal sur la planète dans ce registre. Il suffit de miettes pour que le Briviste de formation dégote un intervalle, place une accélération ou raffute deux défenseurs et fasse basculer un match. Quand le responsable de l’attaque Laurent Labit disait dans ces colonnes il y a dix jours que la France possède « les meilleurs joueurs du monde pour évoluer dans le désordre », il pensait forcément à Penaud, lequel excelle dans ce domaine.

En ce sens, il va manquer aux Bleus. La bonne nouvelle étant que le staff a récupéré son autre ailier titulaire, à savoir Gabin Villière. Le Toulonnais, forfait en écosse en raison d’une fracture du sinus, est de retour. Une assurance supplémentaire aux yeux de Fabien Galthié, qui doit encore « composer » sur l’extérieur. À vrai dire, l’expérience de Murrayfield lui a permis de ne pas tergiverser plus d’une demi-seconde. à édimbourg, l’habituel trois-quarts centre Yoram Moefana - qui avait déjà dépanné à l’aile au cours de sa carrière - a prouvé qu’il était bien plus qu’une solution de recours. Rassurant, entreprenant et efficace, il va rempiler au Principality Stadium, alors qu’il ne devait même pas figurer sur la feuille de match, Jonathan Danty lui ayant été préféré au centre. « Yoram est prêt », prévient Galthié.
 

Lebel et Falatea, rappelés de dernière minute

Si Moefana a donné satisfaction en écosse, le staff a tout de même préféré se couvrir en rappelant un pur ailier pour compenser l’absence de Penaud, en la personne de Matthis Lebel. Le Toulousain, qui avait célébré sa première sélection contre la Géorgie en novembre, prendra place sur le banc de touche alors qu’il était initialement renvoyé à la maison. Comme le pilier droit de Clermont Sipili Falatea, que le staff a choisi de faire revenir après le test positif de Taofifenua, optant pour densifier les recours en première ligne. « Les maîtres mots sont : adaptation et réaction, a justifié Galthié. J’ai eu Matthis Lebel, qui venait d’atterrir à Toulouse. Il ne pouvait pas parler fort mais je lui ai dit : « Félicitations, tu es sur la feuille de match. » Sipili Falatea, lui, était sur la route de Clermont et a fait demi-tour. » Lebel a ainsi rejoint le groupe directement à Cardiff mercredi après-midi.
 

Le passage du « 6-2 » au « 5-3 » sur le banc

Outre la titularisation de Moefana, l’autre grand chantier à gérer dans l’urgence mercredi matin concernait le banc de touche. En réalité, le staff avait prévu d’aligner (presque) les huit mêmes remplaçants qu’à édimbourg, tant ils avaient rempli leur mission (seul Mohamed Haouas aurait pris la place de Demba Bamba). Fabien Galthié, qui accorde une importance accrue à l’apport du banc depuis novembre, pensait avoir trouvé ses fameux « finisseurs » idéaux… Mais l’absence de Romain Taofifenua l’a obligé à revoir ses plans. Depuis le début du Tournoi, le Toulonnais fait des entrées fracassantes et apporte avec brio sa puissance et sa densité physique. Le hic ? Son profil est unique.

Certes, le retour de « Momo » Haouas dans les 23 peut en partie compenser ce besoin d’un joueur massif mais le sélectionneur a choisi de modifier la répartition du banc en passant de « six avants et deux trois-quarts » à « cinq avants et trois trois-quarts ». Matthis Lebel - face à la nécessité impérieuse d’avoir un ailier de métier sur le bord - remplaçant numériquement « Tao ». Et, vu que Thibaud Flament évolue dans un registre aérien et coureur, l’inconnue se situe sur la capacité de Paul Willemse à tenir 80 minutes au niveau international. Sinon, le pack français pourrait se retrouver très allégé…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?