Jules Danglot, le minot du MHR éclot en rade

  • Jules Danglot, doublure de Baptiste Serin, aura l’occasion de briller face à son club formateur. Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany
    Jules Danglot, doublure de Baptiste Serin, aura l’occasion de briller face à son club formateur. Photo Midi Olympique - Patrick Derewiany Midi Olympique - Patrick Derewiany
Publié le

Biberonné au MHR, le natif de Cahors Jules Danglot a bousculé la hiérarchie des neufs au RCT. À l’heure des retrouvailles, la doublure de Baptiste Serin passe un test au GGL Stadium.

"L’important quand tu es jeune, c’est quand on te donne cinq minutes, il faut bien les faire. C’est comme ça que tu gagnes la confiance de tes partenaires et de ton coach." Au sortir de la victoire face à l’Usap, il y a trois semaines, Franck Azéma a dicté la leçon à suivre à Jules Danglot. En bon élève, le demi de mêlée l’a récitée sur le pré : en 17 minutes de jeu cumulées, face aux Catalans et Biarrots, il a inscrit deux essais. En numéro 9 moderne, il s’est rendu au soutien, à l’intérieur, sur des offrandes de Roux et Paia’aua. Coups gagnants.

Outre son sens du timing "pour finir les coups", dixit le manager varois, le chétif blondinet (1, 70 m pour 74 kg) additionne les qualités : "Il a de la vitesse pour éjecter les ballons. Il colle au jeu. Il a de l’énergie et de la fraîcheur. À l’entraînement, il est régulier. Je dois lui faire encore plus confiance et peut-être le faire rentrer plus tôt."

À force de croquer dans le gâteau, Danglot pourrait tomber sur la cerise. En début de semaine, il s’est entraîné dans la peau d’un titulaire devant Serin. À l’occasion du match en retard de la 14e journée, repoussée en raison du Covid-19, le gamin (20 ans) de l’Hérault retrouve Montpellier. Forcément, la rencontre s’annonce particulière face à son club formateur. "Intérieurement, il aura un petit truc mais pas d’aigreur, lâche Tomas, son mentor au MHR (2018-2020). Dans son for, ça va bouillir et ça peut le galvaniser d’être dans son jardin. Sur le visage, il restera froid."

"Jules faisait la misère à des joueurs aguerris"

L’affrontement s’annonce quant à lui chaud. Vainqueurs chez la lanterne rouge biarrote, les Varois, douzièmes, ont toujours besoin de points pour se maintenir dans l’élite. Ils sont également en quête d’une performance de haute-volée chez un cador du Top 14. Le MHR (2e) coche cette case. Malgré des dynamiques opposées entre les cousins méditerranéens, Danglot ne peut regretter son envol. Il a déjà engrangé plus de temps de jeu cette saison que lors de l’exercice précédent (289 minutes jouées contre 265). Surtout, "Ju" est parvenu à dynamiter la concurrence sur la Rade. Tout sauf une surprise pour Tomas : "Le MHR le laisse partir, et sur le coup, je ne comprends pas… Je savais qu’il allait faire son trou ! Il a envie de prouver. Jules est au-dessus du lot grâce à sa qualité d’appuis et son intelligence situationnelle."

Au sortir de l’adolescence, Montpellier lui ferme pourtant la porte et il retrouve via une double licence le RC Mauguio-Carnon : "C’est un gros bosseur, il passe des caps, et le MHR est revenu, poursuit Tomas. À l’entraînement avec les pros, c’était souvent un des meilleurs, Jules faisait la misère à des joueurs aguerris (rires)."

Cette saison, parti pour être le quatrième choix, le minot a supplanté l’expérimenté Takulua, parti à Agen, et grille souvent la politesse à Blanc. Désormais, il apprend le métier sous les conseils avisés de Serin. "Il doit bosser sa passe côté gauche, appuie Tomas. Son jeu au pied peut se déliter avec la fatigue. Avec la maturité, il va apprendre à trier les ballons, gagner sur le côté gestionnaire, et s’affirmer en tant que leader." Sous contrat jusqu’en 2024, le pressé Danglot doit prendre le temps de grandir. Les leçons et conseils, l’étudiant en marketing a montré qu’il savait déjà les retenir. Le RCT tient une belle promesse.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Mathias MERLO
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?