L’Angleterre affaiblie mais galvanisée

  • L’Angleterre affaiblie mais galvanisée
    L’Angleterre affaiblie mais galvanisée SUSA / Icon Sport - SUSA / Icon Sport
Publié le

Les Anglais ont dépensé une énergie colossale face à l’Irlande et ont aussi perdu leur flanker Tom Curry sur blessure. Pour autant, ils ont montré une force de caractère incroyable.

L’Angleterre a un genou à terre, mais elle n’est pas encore vaincue. Réduits à quatorze après seulement 82 secondes de jeu après le carton rouge donné au deuxième ligne Charlie Ewels, les hommes d’Eddie Jones ont fait preuve d’un courage et d’une résilience sans faille pour tenir face aux assauts d’Irlandais proprement déchaînés. Cela n’aura pas suffit pour empêcher les hommes d’Andy Farrell de remporter une victoire bonifiée à Twickenham. Mais les Anglais y ont cru jusqu’au bout. Au vrai, ils s’étaient même préparés à ce genre de scénario catastrophe: « Jusqu’à la 65ème minute, j’ai vraiment cru que l’on allait gagner ce match. Même à 23-15, j’en étais toujours persuadé. Pendant la semaine, nous nous sommes entraînés à 14 voire 13 pour nous préparer à cette éventualité », déclarait le pilier gauche Ellis Genge, auteur d’un match phénoménal face à Tadgh Furlong, qu’il a littéralement broyé en mêlée fermée.

à l’issue du match, les déclarations des Anglais montraient que le moral de ces derniers n’était pas entamé. Au contraire. Le XV de la Rose était fier de ce qu’il avait réalisé, et qu’il était plus galvanisé que jamais : « Nous avons montré un état d’esprit, une détermination, une intelligence tactique et une faculté à travailler malgré la pression et les problèmes proprement exceptionnelles », déclarait le sélectionneur Eddie Jones, dans un exercice d’auto persuasion. Le talonneur Jamie George, lui aussi auteur d’un match titanesque, était même ému aux larmes au moment de venir devant les caméras de télé : « Ce match montre à quel point ce groupe est uni et déterminé. Ce que je vais dire pourra vous paraître ridicule, mais ce match est l’un de mes plus grands moments de fierté avec cette équipe. Je le pense au plus profond de moi et je suis extrêmement fier de faire partie de cette équipe. »

Curry blessé et forfait

Avec deux défaites, les Anglais ne peuvent plus remporter le Tournoi. Mais il ne faut pas croire qu’ils sont présenteront au Stade de France en victimes même si, sportivement, ils seront forcément diminués. D’abord parce qu’ils auront un jour de récupération en moins par rapport à nos Bleus. Un détail d’importance, d’autant qu’ils ont passé 78 minutes en infériorité numérique. Ensuite parce qu’ils devront se passer des services de leur deuxième ligne Charlie Ewels qui devrait être suspendu après son carton rouge, ainsi que de ceux du flanker Tom Curry, sorti blessé à la cuisse après un quart d’heure de jeu.

Comment Eddie Jones va t-il remplacer ces hommes ? Joe Launchbury remplacera-t-il Ewels dans la cage, ou bien le flanker et capitaine Courtney Lawes glissera-t-il d’un cran ? En troisième ligne, Jones pourrait associer les deux numéro huit Sam Simmonds (auteur d’un très bon match) et Alex Dombrandt pour plus de puissance...

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Simon VALZER
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?