Top 14 - Montpellier vire seul en tête du Top 14

  • Les Montpelliérains de Zach Mercer sont bien installés dans le duo de tête. Photo Icon Sport
    Les Montpelliérains de Zach Mercer sont bien installés dans le duo de tête. Photo Icon Sport Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Grâce à sa victoire face à Toulon, combinée à un nouveau revers de l’Union Bordeaux-Bègles, Montpellier s’installe en tête malgré un match en retard.

Cela n’était encore jamais arrivé dans la saison. Montpellier n’avait jamais pris les commandes du championnat, sa première place provisoire. Jusqu’alors, seuls trois clubs avaient eu ce privilège. Il s’agissait de Brive (1re journée), du Stade toulousain (2e - 8e journée et de la 10e à la 11e journée) et l’Union Bordeaux-Bègles (9e journée, puis de la 12e à la 20e journée). C’est désormais chose faite. Samedi soir, et au bénéfice de leur courte mais précieuse victoire acquise contre des Toulonnais accrocheurs, les Montpelliérains sont montés sur la première marche. Une petite récompense qui vient couronner la montée en puissance des hommes de Philippe Saint-André, qui squattaient la troisième place du podium depuis la dixième journée (ils ont été quatrièmes sur la seule quinzième journée), et la deuxième place depuis la seizième journée.

Bouthier : "le principal, c’est d’être dans les deux premiers"

Pour autant, la joie des Héraultais restait mesurée. D’abord à cause du scénario du match, puisqu’ils ont tremblé jusqu’à la dernière seconde de cette rencontre, qui aurait pu être remportée par les Varois si l’ailier Thomas Salles avait passé une délicate pénalité de plus de 50 mètres à droite des poteaux, mais aussi parce qu’ils savaient tous que le chemin vers les phases finales était encore long. À commencer par l’entraîneur des trois-quarts héraultais Jean-Baptiste Elissalde : « Cette première place reste anecdotique parce qu’il reste encore beaucoup de matchs en retard. Cela va être encore long et pénible. » Une prudence que partageait le pilier gauche Enzo Forletta : « Comme je le dis souvent, on sait d’où l’on vient, et même si ce soir nous sommes premiers grâce à cette victoire, on sait très bien que cela aurait pu basculer de l’autre côté comme c’est arrivé en début de saison. On va en garder sous la pédale et ne pas se prendre pour d’autres. »

Quant à Anthony Bouthier, l’arrière tricolore appréciait le fait que le MHR commence à creuser l’écart avec ses poursuivants pour les deux premières places, synonymes de qualification : « C’est plus agréable de travailler la semaine quand on est dans les deux premiers. Ce soir on est leaders mais Bordeaux joue demain soir… Le principal est d’être dans les deux premiers. Là, avec deux matchs de retard on laisse Castres et Lyon à huit points. C’est ça le plus important : se mettre à l’abri et arriver à décrocher les poursuivants pour avoir une fin de saison plus sereine. Mais il reste encore sept matchs, cela va être encore long. »

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?