Samuel M’Foudi (deuxième ligne des Bleuets) : « Faire perdurer cette rivalité historique »

  • Samuel M’Foudi (deuxième ligne des Bleuets) . Samuel M’Foudi (deuxième ligne des Bleuets) .
    Samuel M’Foudi (deuxième ligne des Bleuets) .
Publié le

Samuel M’Foudi (deuxième ligne des Bleuets) est un maillon fort des Bleuets cette année. Ce dimanche, il va disputer un match spécial au niveau personnel, lui le jeune joueur perpignanais.

À quel match vous attendez-vous face à ces Anglais ?
 

Ça va taper très fort c’est certain ! Ils sont très costauds devant, dès qu’ils arrivent à bien s’organiser, ils peuvent faire très très mal. On devra se méfier de leurs ballons portés toujours efficaces.

Croyez-vous encore au titre ?
 

Bien évidemment que l’on y croit. On se dit que dans le sport, tout est possible bien sûr. Mais il faut être honnête, nous savons tous que nous avons peu de chances de remporter le Tournoi. Cela paraît difficile d’imaginer une défaite des Irlandais face à l’Écosse.

N’est-ce pas trop compliqué de préparer un match tout en pensant à la performance d’un adversaire direct ?
 

Pas vraiment. Nous ne pouvons plus faire le grand chelem, nous le savons depuis la deuxième journée. Le but de la semaine d’entraînement était de parfaitement préparer le match face aux Anglais. Ce ne sera pas une partie de plaisir. Si l’on pense trop à l’Irlande, on risque de connaître une grosse déconvenue.

On suppose que vous avez travaillé pour tenter d’être plus disciplinés…
 

Effectivement, le staff a largement appuyé sur ce secteur. On le travaillait avant ce match bien évidemment, mais ces derniers jours, l’intensité n’était pas la même. C’est normal, c’est notre principale faiblesse depuis le début du Tournoi. On perd la rencontre face à l’Irlande sur la fin à cause de fautes bêtes, il faut s’en rappeler.

La touche sera un secteur primordial face à ces Anglais, l’avez-vous préparé de manière plus importante ?
 

Il est vrai que l’Angleterre s’appuie sur un gros alignement, notamment pour mettre en place ces mauls que j’ai évoqués un peu plus haut. On a bien travaillé dessus, on les a bien analysés, si on arrive à leur prendre quelques munitions importantes, ce sera parfait.

En tant que joueur de l’Usap, ce match à Aimé-Giral aura une saveur particulière…
 

Bien évidemment, jouer avec le maillot de l’équipe de France dans ce stade, c’est une immense fierté. Mes amis et des membres de ma famille seront présents pour l’occasion. Même certains de mes anciens profs au lycée m’ont dit qu’ils allaient venir me soutenir !

Avez-vous évoqué le match avec Victor Montgaillard et Ethan Randle, les deux autres Catalans du groupe ?
 

On l’a forcément un peu évoqué. On sait qu’un match assez spécial nous attend, mais il faut surtout se concentrer sur ce que l’on aura à faire sur le terrain.

Terminer le Tournoi face à l’Angleterre, cela change les choses pour vous ?
 

C’est certain que ce n’est jamais un match comme les autres. Il y a cette rivalité historique qui existe que l’on se doit de faire perdurer. Battre les Anglais, c’est toujours une petite joie supplémentaire, on nous l’a assez répété durant toute la semaine. On va tout faire pour terminer ce Tournoi sur une bonne note.

Vous avez toujours été titulaire depuis le début du Tournoi, c’est une belle marque de confiance de la part du staff…
 

Enchaîner les titularisations me met énormément en confiance. Avant le début du Tournoi, je n’avais jamais goûté au niveau international. Cette rencontre face à l’Angleterre est sûrement la plus importante de ma jeune carrière, surtout pour le symbole.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Propos recueillis par V. F.
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?