Toulouse est de retour en attendant ses héros

  • Les Toulousains de Selevasio Tolofua ont marché sur Montpellier et relancent leur saison
    Les Toulousains de Selevasio Tolofua ont marché sur Montpellier et relancent leur saison Patrick Derewiany - Patrick Derewiany
Publié le

En faisant tomber Montpellier à Ernest-Wallon avec le bonus offensif, le stade toulousain grimpe à la cinquième place et peut aborder le sprint final en ayant son destin en main.

C’était leur finale des doublons. Le dernier match à jouer sur le fil du rasoir. Encore une fois face au leader du Top 14. Les Toulousains avaient été confrontés à un défi similaire lors de la venue de l’Union Bordeaux-Bègles à Ernest-Wallon le 27 février dernier, alors qu’ils venaient d’enchaîner six défaites de rang. Les hommes d’Ugo Mola, frustrés par un déplacement à vide à Paris, avaient donc fait de ce dernier match en période de doublon une véritable finale car l’issue de cette rencontre pouvait changer beaucoup de choses avant d’attaquer la dernière ligne droite. Une victoire était synonyme de retour dans le Top 6, laissant penser finalement que les Toulousains auraient tout de même préservé l’essentiel malgré un contexte défavorable. C’était aussi l’occasion de démontrer que les dernières semaines n’avaient pas été vaines, que cette équipe privée de ses internationaux et en manque de repères avait progressé au fil des matchs, comme le laissaient penser les deux dernières sorties.

La confiance était d’ailleurs revenue depuis la victoire sur le fil face à l’Union Bordeaux-Bègles, comme le démontrait la première action de la rencontre. Sur le coup d’envoi de la rencontre, les Toulousains, face au vent, se lançaient dans une grande offensive depuis leurs vingt-deux mètres. Moins d’une minute plus tard, Juan Cruz Mallia plongeait dans l’en-but montpelliérain. Forts de cette entame parfaite, les hommes d’Ugo Mola poursuivaient sur cette dynamique mais ils manquaient un peu de patience en s’approchant de la zone de marque, effectuant quelques passes hasardeuses qui offraient des situations de contre aux Héraultais. Présents dans l’engagement, propres en conquête, enthousiastes ballons en mains, les Toulousains étaient néanmoins toujours sur le fil du rasoir et l’écart n’était finalement que de cinq points à la pause.C’était peu au regard du premier acte mais si important pour la confiance alors que le vent devait les porter en seconde période.

Deux essais en fin de match

Les Toulousains débutaient les quarante dernières minutes avec la même énergie que sur la première action de la rencontre. Emmanuel Meafou trouvait de l’espace et permettait à Maxime Médard de trouver de l’espace sur le temps de jeu suivant. C’était ensuite MartinPage-Relo qui inscrivait son premier essai en Top 14 pour creuser l’écart.

En fin de rencontre, les Toulousains ont de nouveau souffert comme lors des dernières rencontres. Cette jeune équipe n’est pas encore parvenue à maintenir la même intensité pendant quatre-vingts minutes, mais elle a su préserver l’essentiel pendant un temps faible et remporter sa finale, accrochant même un point de bonus offensif après quelques frayeurs grâce à deux nouveaux essais inscrits en l’espace de trois minutes. Une victoire, la onzième de la saison, qui permet de conserver les ambitions toulousaines pour la fin de saison. Les hommes d’UgoMola ont retrouvé leur place dans le haut du classement alors que toutes les équipes comptent maintenant le même nombre de matchs, offrant une meilleure visibilité sur la réalité du classement et sur l’importance des prochaines journées. Cinquièmes ce lundi, les Toulousains qui ont donc réussi une très bonne opération comptable, auront l’occasion maintenant de doubler un autre concurrent dès la semaine prochaine avec la réception de Lyon. Toulouse serait alors dans une dynamique plus que positive.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?