Les jeunes Bleus dansent sous la pluie

  • Les jeunes Bleus dansent sous la pluie
    Les jeunes Bleus dansent sous la pluie Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Dans des conditions climatiques très compliquées, les Bleuets se sont imposés face au XV de la rose. Avec ce succès, les jeunes français terminent deuxièmes du tournoi.

Durant la semaine, Samuel M’Foudi, le deuxième ligne français, ne se faisait guère d’illusions : "Bien évidemment que l’on peut rêver à une victoire, mais il y a tout de même peu de chances que l’Irlande tombe à domicile à domicile face à l’Écosse". Malheureusement, le Perpignanais, local de l’étape ce dimanche soir avait vu juste.
Au moment d’entrer sur la pelouse d’Aimé-Giral, les jeunes français savaient que la victoire était impossible après le large succès 59-5 des Irlandais face à de faibles écossais. Les regrets de la défaite sur la sirène face au XV du Trèfle effacés, restait alors aux Bleuets de faire le boulot pour terminer en beauté le Tournoi des 6 Nations 2022. Car quel que soit l’âge des joueurs sur la pelouse, leur expérience ou inexpérience, un crunch n’est jamais un match comme les autres. Surtout quand il y a une deuxième place en jeu.

Des conditions exécrables

Il ne faisait pas bon de mettre un rugbyman dehors ce dimanche soir en Catalogne. On pouvait espérer voir de belles envolées comme depuis le début du Tournoi mais ces espoirs ont vite disparu à la vue des trombes d’eau qui s’abattaient au-dessus d’Aimé-Giral. Un ballon humide, un terrain détrempé, le rugby minimaliste était le bienvenu. Et c’est exactement ce à quoi les spectateurs ont assisté. Un match entre deux packs, obligés de réduire leurs envies de jeu à des dizaines de rucks et du jeu à zéro passe. Mais comment leur en vouloir ? Il faut tout de même souligner qu’avec très peu de munitions à se mettre sous la dent, les Bleuets ont réussi à franchir la ligne. Après une touche et un ballon porté bien organisé, c’est le pilier droit toulonnais, Eliott Yemsi qui a franchi la ligne. Un essai… au près bien évidemment ! Le Varois a fêté de la meilleure des manières sa première titularisation cette saison dans la compétition. Une réalisation très tôt dans la partie qui lançait les Tricolores vers une quatrième victoire dans ce Tournoi.

Une conquête conquérante !

Les anciens ne cesseront jamais de le répéter, il ne faut pas grand-chose de plus qu’une bonne conquête pour s’imposer sous la pluie. Et les Anglais en ont fait la malheureuse expérience. Le huit de devant Britannique a subi la loi de son homologue français durant une grande partie de la rencontre. Et comme si cela ne suffisait pas, le XV de la Rose a perdu quelques munitions importantes dans le second acte. Une domination française qui aura pesé sur la rencontre.

Reybier en libérateur

Comme un symbole, ce sont les arrières français qui vont sceller le sort de la rencontre. Alors que les Anglais dominaient les débats et revenaient au score, Enzo Reybier va sortir de sa boîte. À la réception d’un magnifique coup de pied rasant de Léo Barré, l’ailier oyonnaxien bat le dernier défenseur et plonge dans l’en-but pour offrir un matelas un peu plus épais aux Bleuets. La fin de rencontre se résuma à une totale gestion de la part du XV de France. Malgré deux essais anglais et un carton jaune écopé par Hugo Auradou, les Bleuets conserveront quatre points d’avance pour terminer de la meilleure des manières ce Tournoi. Bien joué les petits !

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Vincent FRANCO
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?