Avant d'aller à Brive, Castres est serein, mais pas trop…

  • Top 14 - Mathieu Babillot et Benjamin Urdapilleta (Castres)
    Top 14 - Mathieu Babillot et Benjamin Urdapilleta (Castres) Icon Sport - Laurent Frezouls
Publié le

Reposés et sans trop de casse dans l’effectif, les Tarnais attaquent la dernière ligne droite avec sérénité et confiance, même si la marge de manœuvre est réduite.

Depuis le dernier week-end et l’ultime levée de matchs reportés, le calendrier du Top 14 est à jour et son classement est redevenu un outil fiable. Un rapide coup d’œil permet de se rendre compte à quel point les Tarnais, quatrièmes, sont dans une belle situation au moment d’attaquer la dernière ligne droite du championnat.

Néanmoins, la compétition est serrée et samedi, à Brive, les protégés de Pierre-Henry Broncan (qui sera en tribunes et non en bord de pelouse cause suspension), auront fort à faire face à des Brivistes qui, eux, joueront très gros, faute de ne pas avoir pu se sortir de la pression mise par Biarritz et Perpignan en bas de tableau.

Pour la passe de quatre ?

Les Tarnais peuvent se permettre un déplacement sans trop de stress du côté du Stadium municipal, même s’ils doivent, sur la durée, contenir un éventuel retour de La Rochelle ou Clermont, bêtes blessées pointant à la septième et huitième place, mais ne comptant que quatre et six points de retard sur les Tarnais. Heureusement, la trêve internationale et ses deux semaines de coupure ont permis de bien régénérer les corps et les esprits dans le Tarn. Cela était bienvenu après une période terrible où les Tarnais ont enchaîné onze matchs sans pouvoir lâcher du lest. Autre bonne nouvelle, le CO pourra compter sur Gaëtan Barlot, son talonneur, mobilisé (sans jouer) par l’aventure des Bleus lors du dernier Tournoi des 6 Nations. "Chelemards des réservistes" avec Baptiste Couilloud, le numéro 2 tarnais aura forcément faim de compétition, lui qui n’a pas foulé les pelouses dans la peau d’un titulaire depuis le 5 mars (réception de Lyon). Pour l’anecdote, les Bleu et Blanc du Tarn ont déjà gagné trois fois à l’extérieur (à Clermont, à Perpignan et à Toulon). La passe de quatre sera-t-elle possible ? Au rayon des mauvaises nouvelles, le CO devra se passer samedi de services de Vilimoni Botitu, suspendu, et de Tyler Ardron, opéré des ligaments croisés d’un genou et dont la fin de saison est compromise.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?