Jacky Lorenzetti : "Comme un huitième" à La Rochelle

  • Le président du Racing 92, Jacky Lorenzetti, lance ce match face à un adversaire un peu particulier, le Stade rochelais. Photo Icon Sport
    Le président du Racing 92, Jacky Lorenzetti, lance ce match face à un adversaire un peu particulier, le Stade rochelais. Photo Icon Sport Icon Sport - Baptiste Fernandez
Publié le

C’est un match capital, en vue des phases finales du championnat, que les Racingmen s’apprêtent à disputer face au rival rochelais...

Entre La Rochelle et le Racing, il y a déjà cet enjeu, colossal, et que le président francilien Jacky Lorenzetti résume ainsi : "Le Stade rochelais, qui nous talonne d’un point au classement, est une formation redoutable à domicile. Entre eux et nous, c’est comme un huitième de finale et soyons clairs : pour le perdant, la qualification ne sera pas simple, il restera seulement cinq matchs derrière celui-là…" Mais alors, ce Racing, irrésistible jusqu’à un dernier déplacement foiré à Perpignan, peut-il vaincre là où les boys de Ronan O’Gara perdent peu, pour ne pas dire jamais ? "Sans être une catastrophe, poursuit Lorenzetti, ce match à Perpignan (défaite 34 à 13, N.D.L.R.) fut lamentable et il faut désormais tirer une croix dessus. Il y a eu, à Aimé-Giral, une désertion d’un certain nombre de leaders et une usure mentale comme physique de nos joueurs, après une campagne assez dense en Coupe d’Europe puis en championnat. Pris individuellement, les Racingmen n’ont pas été au niveau et j’espère qu’ils montreront un tout autre visage à La Rochelle, ce week-end. Je reste optimiste."

"Vakatawa veut redevenir ce qu’il était il y a deux ans"

Il y a aussi, entre le Stade rochelais et le Racing, un match dans le match entre les dirigeants des deux entités. Pour rappel, les patrons du club jaune et noir, deux ans après avoir arraché Brice Dulin à leurs rivaux, ont cette fois-ci recruté trois nouveaux joueurs du 92 et, au printemps prochain, Yoan Tanga, George-Henri Colombe et Teddy Thomas rejoindront donc le stade Marcel-Deflandre. Existe-t-il, dès lors, une passerelle quelconque entre le Stade rochelais et le club francilien ? À ce sujet, Jacky Lorenzetti botte plus ou moins en touche, relevant seulement ceci : "On peut s’imaginer que la présence pendant quatre ans, chez nous, de Ronan O’Gara puis Donnacha Ryan, a permis au Rochelais d’avoir des entrées au Racing et la possibilité, plus directe, de démarcher nos joueurs. Mais bon, ça fait partie du jeu…" Jacky Lorenzetti, lui, avait de son côté vivement soutenu la campagne de Vincent Merling, l’an passé, lorsque le patron du club rochelais s’était porté candidat à la succession de Paul Goze, avant d’être battu par René Bouscatel.

Concernant le Racing, il faut en conclusion lever une dernière interrogation et celle-ci touche aux performances du meilleur joueur du club, Virimi Vakatawa. Lui qui était, voici deux saisons, le plus grand trois-quarts centre de la planète, tarde aujourd’hui à revenir à son meilleur niveau dans les Hauts-de-Seine. Dès lors, est-ce inquiétant en vue d’hypothétiques phases finales ? Jacky Lorenzetti conclut ainsi : "Virimi n’est pas encore redevenu le grand Vakatawa. On en a parlé avec lui et convenu que les matchs qu’il a faits récemment n’ont pas été très bons. C’est d’ailleurs le constat qu’ont fait le staff du Racing et celui des Bleus, puisque Fabien Galthié ne l’a pas sélectionné pendant le Tournoi des 6 Nations. Le point positif, c’est que le bonhomme est clair dans sa tête et veut redevenir ce qu’il était voici deux ans. Il est motivé et je lui fais entièrement confiance. Tôt ou tard, le grand Vakatawa reviendra. "

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?