Revoilà la phase éliminatoire en Troisième et Quatrième Séries d'Occitanie !

  • Les joueurs de Pena XV se préparent à jouer la phase finale.
    Les joueurs de Pena XV se préparent à jouer la phase finale. Adeline Faral
Publié le

Troisième et Quatrième Séries - Dimanche, les deux derniers échelons de la Ligue disputent le premier tour de la phase éliminatoire. Une première depuis 2019.

C’est un moment fort et exquis du rugby amateur, celui de la phase éliminatoire. Dans la France profonde de l’ovalie lorsque le printemps frappe à la porte, la phase couperet a cette faculté d’animer les villages, de donner un peu plus de relief aux clubs. Pour les entraîneurs, joueurs et dirigeants, le taux d’adrénaline en prend sérieusement un coup. Au sein de la Ligue Occitanie, la phase de classement s’est achevée au sein du dernier échelon il y a quinze jours. Dimanche, la commission des épreuves de la Ligue a mis en place le barrage d’accès aux quarts de finale en Troisième Série. Au sein du tout dernier niveau, on va ainsi disputer les barrages d’accès aux huitièmes.

Les battus en Quatrième Série

Après trois ans d’absence, la phase éliminatoire fait son retour pour le plus grand plaisir des clubs et de leurs supporters. Pour ces retrouvailles avec la phase couperet, bien des clubs aimeraient graver leur nom sur le bouclier de l’édition 2022. En Troisième Série, quatre formations : les Audois de Canet d’Aude, les Tarnais de la Pena XV, les Gersois de Bassoues -Lupiac-Montesquiou et les Haut-Garonnais des Deux Rives font partie des sérieux candidats au titre. De plus, ces quatre équipes ainsi que Beaucaire, Corneilhan et Ayguette ont l’avantage de recevoir ce qui est un atout non négligeable.

La pression sera principalement sur les épaules des visiteurs. Ces derniers même en cas de défaite, n’auront pas tout perdu puisque les battus sont reversés en Quatrième Série pour y disputer les huitièmes de finale. Quant aux battus des barrages de Quatrième Série, ils sont moins chanceux, leur saison va s’achever dimanche soir. C’est la dure loi de la phase éliminatoire, généreuse avec les vainqueurs pas tendre envers les vaincus.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Didier NAVARRE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?