XV de France : d'abord la Guyane, ensuite le Japon avec plusieurs interrogations

  • Au Japon, le retour de Charles Ollivon ne fait pas de doute. Mais dans quel rôle ?
    Au Japon, le retour de Charles Ollivon ne fait pas de doute. Mais dans quel rôle ? Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Au Japon, le retour de Charles Ollivon ne fait pas de doute. Mais dans quel rôle ? En Asie, le Lyonnais Jérôme Rey et le Palois Jordan Joseph pourraient aussi connaître leurs premiè-res caps...

Pour le XV de France, qui s’est désormais hissé au rang de deuxième nation mondiale derrière les champions du monde sud-africains, la prochaine échéance concerne donc la tournée d’été au Japon, où deux tests sont prévus face aux Brave Blossom : le premier match des Bleus sera disputé le 2 juillet au Toyota Stadium (45 000 places assises, situé près de la ville de Nagoya), quand le second se déroulera le 9 juillet, cette fois-ci au stade olympique de Tokyo. Une enceinte exceptionnelle et riche de 70 000 sièges. Dans le cadre de ce déplacement, le staff des Bleus devrait faire une croix, et comme cela avait d’ailleurs été le cas lors de la dernière tournée en Australie, sur les finalistes du championnat de France, la grande messe du Top 14 étant prévue à Saint-Denis une semaine avant le premier test au Toyota Stadium.

Ici, plusieurs interrogations demeurent et la première concerne évidemment le capitanat des Bleus : fin juin, Charles Ollivon, le leader des prémices de l’ère Galthié, aura sauf accident retrouvé l’intégralité de ses moyens physiques et, Toulon n’étant pas candidat aux phases finales du championnat, sera nécessairement du voyage en Asie. Avec le brassard de capitaine ? Cela reste à déterminer et dépendra, en fait, de la fin de saison des Toulousains, voire de la possible mise au repos d’Antoine Dupont par le staff des Bleus.

Ici, le dilemme est d’importance puisque sous le capitanat du demi de mêlée toulousain, débuté à l’automne dernier, le XV de France a remporté huit matchs consécutifs, battu la Nouvelle-Zélande et réalisé un grand chelem. Qui dit mieux ? Au Japon, Fabien Galthié et ses adjoints devraient aussi observer certains "novices" en conditions réelles. On pense notamment au gaucher lyonnais Jerome Rey (si le Lou n’est pas en finale…) ou au numéro 8 de la Section paloise Jordan Joseph. Ces deux hommes, qui ont marqué des points lors des entraînements à haute intensité réalisés par les Bleus durant la dernière campagne des 6 Nations, pourraient donc connaître leurs premières sélections en juillet.

De la Guyane à Rueil-Malmaison

Par ailleurs, et comme nous l’apprenait le président de la FFR Bernard Laporte dans ces colonnes lundi dernier, les hommes de Fabien Galthié réaliseront à l’été 2023 une partie de leur stage de préparation au Mondial en Guyane, auprès du régiment de la Légion étrangère basé à Cayenne. Pour rappel, les Tricolores, avant que ne débute l’édition du Tournoi 2022, s’étaient préparés dans le Sud-Est de la France, à Carpiane, auprès d’un autre régiment de légionnaires. Fabien Galthié et Thibault Giroud, directeur de la performance, devraient ainsi se rendre une première fois en Guyane, dans les prochaines semaines, pour juger des installations. Enfin, et c’est tout sauf anecdotique, on a appris cette semaine que les coéquipiers d’Antoine Dupont seraient lors de la Coupe du monde 2023 basés à l’hôtel Renaissance de Rueil-Malmaisaon (Hauts-de-Seine), où ils ont séjourné avant d’affronter l’Angleterre, le week-end dernier.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?