Le début du printemps columérin ?

  • Pro D2 - Romuald Séguy, ouvreur de Colomiers, a évolué deux saisons à Carcassonne
    Pro D2 - Romuald Séguy, ouvreur de Colomiers, a évolué deux saisons à Carcassonne Stéphanie Biscaye
Publié le

Après avoir connu des hauts et des bas cette saison, la Colombe s’apprête à prendre part au sprint final renforcée par un groupe quasiment au complet et des certitudes dans son jeu d’avants.

Cela paraît anodin, mais c’est un confort que les Columérins n’ont plus connu depuis le début de saison. L’infirmerie ne comptera que cinq joueurs (Delmas et Bézian, dont la saison est finie, Ricard, Pacheco, en phase de réathlétisation et Palisson, incertain) au moment d’affronter l’US Carcassonne. Et c’est tant mieux. De retour à l’entraînement depuis une semaine, les hommes du duo Berneau-Sarraute, presque au complet, ont pris grand soin de préparer la rencontre qui vient. Il faut dire que l’opposition contre Carcassonne ravive certains souvenirs amers. Pour rappel, le match aller s’était joué deux minutes après la sirène sur un essai de pénalité. Les Audois de Christian Labit repartaient de Michel-Bendichou avec une victoire dans les bagages. Karl Chateau, qui n’était pas encore au club, a rapidement senti que cette rencontre était encore dans les têtes : "Ça a été un match qui est resté en travers de la gorge de tout le monde sur la phase aller. Tout le monde a envie de laver ce mauvais goût laissé en bouche. D’autre part sur le plan comptable, c’est aussi l’occasion d’aller chercher des points face à un concurrent direct." Cette opposition de reprise après la trêve de deux semaines est certes un rendez-vous entre deux équipes rivales. Mais c’est surtout un match entre le cinquième et le sixième, qu’un petit point sépare.

Passer un cap dans le jeu

Romuald Séguy, qui a évolué lors des deux dernières saisons avec le maillot jaune et noir, sait à quoi s’attendre : "Ils ont un jeu d’avants réputé, une conquête dominatrice et plus généralement une équipe qui dernièrement est un peu dans l’euphorie. Elle se trouve bien et joue bien. En cette fin de saison, elle est complète à tous les postes, elle est de plus en plus compétitive." En ce qui concerne les fondamentaux, Julien Sarraute corrobore les propos de son ouvreur : "On va devoir rivaliser dans ce domaine-là car Carcassonne maîtrise avec excellence les fondamentaux du rugby." Et pour ce faire, l’entraîneur en chef de la Colombe pourra compter sur un pack dont les prestations vont crescendo depuis le début de l’année civile. En mêlée, sur les ballons portés et même en touche, les Columérins se sont montrés redoutables face à des adversaires réputés dans chaque domaine. La concurrence apportée par les nombreux retours de blessure sera un plus pour faire face à la dimension physique des Audois. Et comme souvent, Julien Sarraute en attend beaucoup sur le rugby proposé : "Déjà, il faudra leur donner le moins de munitions possibles. Mais il va falloir surtout être encore plus qualitatif dans notre rugby. être plus réguliers, afficher plus de maîtrise, c’est l’axe majeur de notre développement."

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?