Top 14 - Toulouse retrouve le podium

  • Grâce à une fulgurance de ses internationaux dans les dernières minutes, les toulousains ont pu s’imposer et remonter à la troisième place.
    Grâce à une fulgurance de ses internationaux dans les dernières minutes, les toulousains ont pu s’imposer et remonter à la troisième place. Icon Sport - Icon Sport
  • Grâce à une fulgurance de ses internationaux dans les dernières minutes, les toulousains ont pu s’imposer et remonter à la troisième place.
    Grâce à une fulgurance de ses internationaux dans les dernières minutes, les toulousains ont pu s’imposer et remonter à la troisième place. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Grâce à une fulgurance de ses internationaux dans les dernières minutes, les toulousains ont pu s’imposer et remonter à la troisième place.

Le Stade toulousain n’avait plus gagné deux matchs consécutivement en Top 14 depuis le mois de novembre. Après la victoire convaincante face à Montpellier lors de la journée précédente, les champions de France en titre avaient une belle occasion d’enclencher enfin une nouvelle dynamique, portés par le retour des internationaux.

Un nouvel élan amplifié par une entame de match idéale avec deux essais inscrits dans les dix premièress minutes, permettant ainsi aux hommes d’Ugo Mola de prendre tranquillement les devants. Néanmoins, il était attendu que le Stade toulousain ne serait pas encore la machine de guerre tant attendue en ce printemps 2022. Des imprécisions sous les renvois, des soutiens souvent en retard, des points manqués au pied et beaucoup de maladresses dans les transmissions ont fourni autant de motifs d’espoirs aux Lyonnais qui ont ainsi pu minimiser les dégats face à l’enthousiasme toulousain en première période.

Il fallait espérer que le banc des remplaçants, où se trouvaient cinq cadres du XV de France avec Baille, Marchand, Cros, Dupont et Ntamack, serait capable d’apporter plus de sérénité et de confiance à une équipe qui a souvent peiné à finir ses matchs pendant la période de doublons. Clément Poitrenaud, entraîneur adjoint, avait ainsi expliqué sur l’aura de ses internationaux pour poursuivre la remontée des Rouge et Noir au classement : « Ils ont envie de retrouver leur copains, de rejour pour le Stade toulousain. Et puis, ils ne sont pas idiots, ils ont vu les matchs à la télévision, ils connaissent le classement, ce sont des garçons qui ont du mal à supporter l’échec, qui ont envie de défendre ce qu’ils ont réussi à remporter la saison dernière. »

Une fulgurance bleue

Il ne fallait pas s’attendre à ce qu’ils subliment le jeu toulousain d’un coup de baguette magique mais le staff technique espérait néanmoins qu’ils amènent un nouveau souffle permettant d’obtenir un résultat même en cas d’un manque d’inspiration. Ils avaient comme mission de faire basculer le bras de fer en leur faveur. Un défi de taille pour leur retour en Top 14 puisque les Lyonnais, véritables bêtes noires des Toulousains (six défaites, un nul lors des huit dernières confrontations), étaient parvenus à reprendre l’avantage au tableau d’affichage après sept minutes dans le second acte. Et ils ont d’abord du s’employer défensivement pour repousser un lou très entreprenant. De longues minutes à défendre pour mieux leur faire comprendre que le printemps serait d’abord laborieux avant d’être joyeux. Mais, en une action, avec Ntamack, Dupont et Marchand, puis Flament et Ramos pour finir, ils ont permis au Stade toulousain de s’imposer. Contrat rempli. Et Toulouse est de nouveau maître de son destin.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
fifilongagien Il y a 2 mois Le 30/03/2022 à 15:29

et à la fin ce sera toulouse qui sera champion !!!
je tiens le pari !!!

fifilongagien Il y a 2 mois Le 30/03/2022 à 15:24

comment peut on en 2022 proposer un calendrier à des clubs comme toulouse en leurs prenant 10 des meilleurs joueurs pour environ 2 mois ?
et on voudrait faire croire au supporters que c'est un championnat équitable ?
mais de qui on se moque ??...