Les résumés de la 22ème journée de Nationale

  • Les résumés de la 19ème journée de Nationale.
    Les résumés de la 19ème journée de Nationale. Icon Sport
Publié le

Retrouvez l'intégralité des résumés de la 22ème journée de Nationale, qui s'est disputée ce week-end.

Albi - Blagnac

À Albi - Samedi 18 heures - Albi bat Blagnac 31-10 (7-3). Arbitre : M. Boulay. 2 700 spectateurs.

Albi : 4E Queheille (25e), Couchinave (48e), Marzocca (60e, 67e) ; 4T Queheille (25e, 48e, 60e), Russell (67e) ; 1P Queheille (46e).

Blagnac : 1E Renaud (70e) ; 1T Renaud (70e) ; 1P Renaud (3e). Carton jaune : Piffero (46e).

Albi : 15. Marzocca ; 14. Decrop, 13. Couchinave (21. Vidal 78e), 12. Silafaï Léa’ana, 11. Vasuinubu (22.Clergue 60e) ; 10. Russell, 9. Queheille (20. Trussardi 60e) ; 8. Maciotta, 7. Essid (19. Engelbrecht 60e), 6. Calas ; 5. Backhouse (4. Foures 69e), 4. Foures (18. Andre 49e) ; 3. Tchapnga (23. Nevers 49e), 2. Castant (16. Venter 56e), 1. Dedieu (17. Escur 49e).

Blagnac : 15. Renaud ; 14. Tardieu, 13. Graulle, 12. Vareilles, 11. Daurau-Bedin ; 10. Seunes (21. Vernetti 56e), 9. Arty (20. Ravier 52e) ; 8. Verdy, 7. Medves (18. Tolofua 60e), 6. Ponsole (19. Lecomte 54e, 6. Ponsole 71e) ; 5. Mutel, 4. Bekov ; 3. Salandria Ruiz (23. Lorenzon 52e), 2. Piffero, 1. Martin (16. Favaretto 52e).

Les meilleurs : À Albi, Silafaï Lea’ana, Marzocca, Russell, Couchinave, Clergue, Maciotta, Backhouse, Tchapnga ; à Blagnac, Verdy, Medves.

Face au vent en première période, Albi a fait le dos rond contre d’accrocheurs Blagnacais. Les banlieusards toulousains, solides dans les rucks et maitres des airs n’ont pas su mettre Eole dans leur poche et ont regagné les vestiaires derrière au score. La faute à un manque de réussite de leur buteur. Il n’en fallait pas plus aux albigeois qui ont su accélérer en seconde période. Plus puissants, plus rapides, ils se sont nourris des fautes adverses pour scorer à quatre reprises. La banc Tarnais a, une fois de plus, apporté sa plus value. Les « finisseurs » parachevant le travail de sape entrepris en première période. Quand Albi a mis de la vitesse, son adversaire a été en difficulté. On regrettera un manque de finition coté Albi qui n’a pas su être plus tueur même si les tarnais n’ont jamais été mis en danger par leurs adversaires. Par Renaud Sorel

Bourgoin-Jallieu - Suresnes

À Bourgoin - Samedi 18 h 30 - Bourgoin bat Suresnes 23-16 (17-6). Arbitre : M. Marboh (PACA). 2 000 spectateurs.

Bourgoin : 2E Tripier (33e), Bosch (40e+1) ; 2T Cachet (33e, 40e) ; 3P Cachet (20e, 55e, 78e). Carton jaune : Simutoga (28e).

Suresnes : 1E Berenguel (43e) ; 1T Ford (43e) ; 2P Forf (5e, 29e) ; 1D Ford (51e). Carton jaune : Robin 23e Vosloo 76e.

Bourgoin : 15. Cachet ; 14. Bouet (21. Nicolas 54e), 13. Bosch (22. Hansell-Pune 69e), 12. Colliat, 11. Foliaki ; 10. Sola, 9. Hutteau (20. Sidobre 44e) ; 7. Leonte (4. Nonkontwana 53e), 8. Luafutu (19. Lee 59e), 6. Rivoire ; 5. Cotte (cap), 4. Nonkontwana (18.Jack 50e) ; 3. Simutoga (23. Assi 69e), 2. Tripier (16. Khribache 53e), 1. Devisme (17. Gaborit 67e)

Suresnes : 15. Ford ; 14. Cazedepats, 13. Jauzion, 12. Cazot (cap.) (21. Amon 74e), 11. Muric (22. Corno 74e ; 10. Robert, 9. Barbarit Guidani (20. Dauvergne 61e), 7. Falcon de Longevialle (4. Vosloo 67e), 8. Claassen, 6. Berenguel ; 5. Djebarri (18. Yahi 53e), 4. Vosloo (19. Rabord 53e) ; 3. Reggiardo (23. Koberidze mt), 2. Bordes (16. Bajart 53e), 1. Robin (17. N’Diaye 55e)

Les meilleurs : À Bourgoin, Cachet, Cotte, Bosch, Tripier ; à Suresnes, Ford, Berenguel.

Bourgoin a poursuivi sa bonne série, avec une quatrième victoire lors des cinq dernières journées, soit autant que depuis le début du championnat. Comme ses autres succès, il n’a pas été aisé à conquérir contre un concurrent direct. Les locaux pensaient avoir fait le plus dur avant la pause. Le talonneur, Kilian Tripier était envoyé dans l’en-but par son pack (33e), avant que le centre sud-africain, Chris Bosh double la mise avant la sirène (17-6, 40e). Les Berjalliens n’avaient pas le temps de voir venir. Un essai du flanker, Bastien Berenguel, et un drop de l’arrière anglais Matthew Ford remettait les Franciliens dans le coup (17-16). Mais les Berjalliens font preuve d’une solidité absente dans la première partie de saison. Nicolas Cachet validait le succès isérois par deux dernières pénalités.

Dijon - Dax

À Longvic - Samedi 19h - Dijon bat Dax 23-14 (17-7). Arbitre : M.Janicot (Ile de France). 1 259 spectateurs.

Dijon : 2E Altier (24e), Vercruysse (32e) ; 2T Conduche (24e, 32e) ; 3P Conduche (13e, 60e, 80e) .

Dax : 2E Auzqui (40e, 45e) ; 2T Curutchet (40e, 45e) .

Dijon : 15. Altier (11.Pic 79e) ; 14.Odiete, 13. Klaasen, 12. Conduche, 11. Pic (22. Mieres 71e) ; 10. Liabot (21. Garnier 76e), 9. Vercruysse (20. Kusiolek 57e), 7. Amiot, 8. Kafotamaki, 6. Lebian ; 25.Quarrie, 4. Alarcon (18. Fromenteze 63e) ; 3. Sproston (1.Bécasseau 76e), 2. Tabarot (16. Peyri 59e), 1. Becasseau (cap) (23 . Jamet 47e) Non entré en jeu : 17. Vermont, 19. Mze.

Dax : 15. Pisano ; 14. Delai (22. Prat 69e), 13. Bolakoro, 12. Mchedlidze, 11. Dechavanne ; 10. Ceriser-Bonnis (21. Curutchet 34e), 9. Garrouteigt (cap) (20. Reteau 34e) ; 7. Trémeau (19. Doucouré 71e), 8. Tulou (7. Trémeau 80e), 6. Despiau (18. Aletti 53e) ; 5. Helmbacher, 4. Ferrer ; 3. Ferreira (23. Nginingini 74e), 2. Auzqui (16. Delblancu 61e), 1. Faitotoa Asa (17. Mary 74e)

Les meilleurs : À Dijon, Altier, Liabot, Amiot, Quarrie, Jamet ; à Dax, Curutchet, Mchedlidze, Auzqui.

Alors que Dijon et Dax se neutralisent dans un premier temps, la lumière vient de Paul Altier à la 24e minute. Sur une relance depuis ses 30 mètres, l’arrière dijonnais élimine plusieurs adversaires puis lève la tête et ralentit sa course pour attendre du soutien. Il adresse ensuite une passe au pied vers l’aile droite à Odiete qui remet intérieur pour son arrière. Altier inscrit le premier essai de la partie. Dijon s’offre ensuite un deuxième essai conclut par Vercruysse. Menés 17-0, les Dacquois réagissent enfin. Par du défi par l’axe. Auzqui signe deux essais mais Dax manque l’occasion d’égaliser. Dijon en profite pour sécuriser son succès par le pied de Conduche. Pour un succès (23-14) qui pourrait être capital pour le maintien. J. V.

Massy - Cognac Saint-Jean-d'Angély

À Massy - Dimanche 16 heures - Massy bat Cognac Saint-Jean-d’Angély par 54-17 (26-3). Arbitre : M. Carrillo (Ile-de-France). Spectateur : 1 000

Massy : 8E Trassoudaine (9e, 22e), Ferrer (31e), de pénalité (36e), Vickos (47e), Chabeaudie (60e), Fall (63e), Kotze (74e), 6T Clouté (9e, 31e, 47e), Kotze (60e, 63e, 74e). Carton jaune : Prier (37e).

Cognac Saint-Jean-d'Angély : 2E Drie (65e), André (79e), 1P Lalarme (6e), 2T Lalarme (65e, 79e). Carton jaune : Drie (36e). Carton rouge : Gulizzi (37e).

Massy : 15. Clouté (522. Dit Robaglia 56e) ; 14. Fall, 13. Seigneuret, 12. Guillomot, 11. Carré ; 10. Ortolan (21. Kotze 56e) ; 9. Prier (20. Marion 49e) ; 7. Loubière (19. Tissot 52e), 8. Penitito, 6. Grenod ; 5. Coetzee, 4. Chauveau (cap.) (18. Pleindoux 60e) ; 3. Ferrer (23. Vickos 46e), 2. Trassoudaine (16. Chabeaudie 46e), 1. Poipy (17. Corréa 46e)

Cognac Saint-Jean-d'Angély : 15. Dospital ; 14. André, 13. Duhourquet (20. Karéa 49e), 12. Mioche, 11. Avinens ; 10. Lalarme ; 9. Billou (cap.) (13. Duhourquet 67e) ; 7. Gulizzi, 8. Toevalu, 6. Zubizarreta (3. Hygonnet 41e-46e) (21. Villanove 73e) ; 5. Praud (19. Thomas 67e), 4. Lavetanakoroi (18. Bidegain 53e) ; 3. Hygonnet (23. Drie 21e) (3. Hygonnet 73e), 2. Gau (16. Tougne 49e), 1. Vatubua (17. Larré (49e). Non entré en cours de jeu : 22. Pompanon.

Les meilleurs : à Massy, Ortolan, Penitito, Grenod, Chauveau, Coetzee, Poipy, Corréa ; à Cognac-Saint-Jean-d’Angély, Lalarme, Zubizarreta, André.

Les Massicois sont parvenus assez facilement à remplir leur objectif d’un succès bonifié. Plus vifs, plus entreprenants, plus forts sur les phases de conquête, ils ont imprimé constamment leur rythme à la partie. Mais ils ont éprouvé des difficultés à enchaîner derrière les brèches qu’ils ont créées. Ce qui a provoqué une décision menée par les avants. À force de se rapprocher du camp charentais par des pénalités, le paquet francilien a passé six fois la ligne par des épreuves de forces très bien menées. Guillaume CYPRIEN

Nice - Aubenas

À Nice - Samedi 17 heures - Nice bat Aubenas 40-22 (26-6). Arbitre : M.Beuriot (occitanie). 1 300 spectateurs.

Nice : 6E Martin (7e, 45e), Le Gal (17e, 36e), Torfs (22e), Johnston (74e) ; 5T Verdu (7e, 17e, 22e, 45e), Lavernhe (74e). Carton jaune : Koroi (54e). Carton rouge : Fritz (68e).

Aubenas : 1E Baudy (59e) ; 1T Porcher (59e) ; 5P Porcher (20e, 40e, 41e, 64e), Guenard (69e). Carton jaune : Fournier (44e). Carton rouge : Baudy (68e).

Nice : 15. Le Gal (22. Delage 65e) ; 14. Gougeon, 13. Torfs, 12. Fritz, 11. Slowik ; 10. Verdu (21. Lavernhe 65e), 9. Bessaguet (20. Ormaechea 65e) ; 7. Tachat (19. Farret 65e), 8. Freytes, 6. Koroi ; 5. Calas, 4. Mondoulet (18.Rey 68e) ; 3. Negrotto (23. Johnston 56e), 2. Martin (16. Alkharashvili 56e), 1. Pouyleau (17. Neparidze 56e).

Aubenas : 15. Baudy ; 14. Fournier, 13. Verot (22.Guenard 17e), 12. Barnier, 11. Clement ; 10. Porcher (21. Chastaing 59e), 9. Benoist (20. Lacroix 48e) ; 7. Mondoulet (19. Sylvestre 50e), 8. Gontard, 6. Guetat ; 5. Gendre (18.Camat 68e), 4. Fulachier ; 3. Balas Burel (23. De Sousa Nardi 52e), 2. Reynaud (17. Sauzaret 53e), 1. Guarese (16. Arnaud 50e).

Les meilleurs : À Nice, Le Gal, Torfs, Calas, Mondoulet, Martin ; à Aubenas, Baudy, Arnaud, Fournier, Fulachier.

La défaite de Dax a définitivement propulsé le Stade niçois dans le top 6. La victoire bonifiée s’est construite dans une certaine logique tant les Niçois ont dominé leurs adversaires. Le Gal s’en est donné à cœur joie, entrainant avec lui toute son équipe. En seconde période, les Niçois sont retombés en pression et ont laissé les Ardéchois revenir dans la partie. Une sale habitude qui a eu le don d’énerver Julien Fritz. Après que Baudy ait inscrit un essai qui relançait son équipe, une rixe éclatait entre lui et le centre niçois. Ce moment d’égarement avait le don de remettre la tête du pack niçois à l’endroit dominé jusque la par des ardéchois accrocheurs. Par Jean-Christophe Leclaire

Soyaux-Angoulême - Valence-Romans

À Angoulême - Vendredi 20 heures. Valence-Romans bat Soyaux-Angoulême 21-18 (16-6). Arbitre : M. Santamaria. 3500 spectateurs.

Valence-Romans : 3E Giresse (5e, 27e), David (45e), 2P Price (32e, 40e+1).

Soyaux-Angoulême : 6P Ugalde (8e, 39e, 44e, 49e, 57e, 62e).

Soyaux-Angoulême : 15. Lafitte, 14. M. Laforgue (22. Lestremau 28e), 13. I. Ayarza, 12. Naqiri (21. Pehau 79e), 11. Raivono; 10. Ugalde, 9. Rubio (20. Bouché 70e); 7. Copeland, 8. Va’aï, 6. Gibouin (cap.) (19. Texier 57e); 5. Pesvianidzé (18. Sutiashvili 63e), 4. Nabou; 3. Alexis (23. Diakité 54e), 2. Bidart (16. R. Ayarza 54e), 1. Vartan (17. Odishvili 49e).

Valence-Romans : 15. Moura (22. Thébault 49e), 14. Emerson, 13. Quinnez (21. Codjo 66e), 12. Tabualevu (20. Giguel 57e), 11. Giresse; 10. Price, 9. Menzel; 7. David, 8. Hayes (19. Van Lill 51e), 6. Armary (cap.) (5. Goumat 63e); 5. Goumat (18. Dyer 43e), 4. Uys; 3. Goze (23. Balust 63e), 2. Boundjema (16. Jenneker 63e), 1. Aleo (17. Zouhair 54e).

Les meilleurs : À Soyaux-Angoulême : Ugalde, Raivono, Lestremau, Va’aï ; à Valence-Romans : Giresse, Boundjema, Goumat, Uys, Moura.

Battu sur sa pelouse à l’aller, Valence-Romans entre dans la rencontre pied au plancher. Sur une attaque rapide, le VRDR file à l’essai grâce à Giresse. Soyaux-Angoulême multiplie les erreurs, mais recolle grâce à une pénalité d’Ugalde. Les Drômois sont au-dessus dans le jeu et sont récompensés grâce à Giresse qui s’offre un doublé. Valence-Romans accentue son avance grâce à une pénalité de Price. En manque de solution dans le jeu, le SA XV ajoute trois nouveaux points grâce au pied d’Ugalde, mais le dernier mot de ce premier acte revient aux visiteurs avec une nouvelle pénalité de Price. À la pause Valence-Romans mène. Logique. Au retour des vestiaires, Ugalde d’une nouvelle pénalité, remet les siens sur les rails, mais le VRDR accentue son avance en profitant des errements charentais. C’est cette fois David qui file dans l’en-but pour l’essai du bonus offensif. En fin de match, Soyaux-Angoulême inverse le rapport de force et revient à trois longueurs du VRDR grâce à trois nouvelles pénalités d’Ugalde. Revenu au contact à près de vingts minutes du terme, Soyaux-Angoulême ne parviendra plus à faire sauter le verrou de Drômois qui reprennent la possession. Pourtant, le SA XV hérite d’une ultime pénalité, mise sur la touche pour l’emporter, mais perd le ballon sur le lancer. Le VRDR s’impose avec le bonus offensif sur la pelouse d’un concurrent direct qui doit se contenter du point de bonus défensif. Par Dorian Bercheny

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?