Le derby de la survie pour Narbonne

  • Après deux mois d’absence, au cours desquels il aura beaucoup manqué, l’ouvreur Jason Robertson est de retour pour le derby. Photo Stéphanie Biscaye
    Après deux mois d’absence, au cours desquels il aura beaucoup manqué, l’ouvreur Jason Robertson est de retour pour le derby. Photo Stéphanie Biscaye
Publié le

En difficulté au classement, les Audois savent qu’ils n’ont définitivement plus droit à l’erreur et cela commencera par une victoire dans le derby face aux Biterrois.

Survivre, voilà à quoi se résume la saison du Racing. Depuis son premier jour en Pro D2, Narbonne n’a eu de cesse de se battre pour son maintien car jamais les hommes de Julien Seron n’ont été à l’abri d’une possible relégation. Alors que le promu orange et noir entame le dernier bloc de la saison avec sept points de retard sur ses concurrents directs (Bourg-en-Bresse et Rouen), la réception de Béziers résonne comme un match charnière. "Une victoire contre Béziers pourrait faire basculer la fin de saison. Si on gagne, je suis persuadé que cela sera un tremplin pour le maintien, de par le positif que la victoire engendrerait mais aussi au vu de notre calendrier. Il y a tout un tas de facteur qui fera que si on gagne, on se rapprocherait de notre objectif", assure Julien Seron, entraîneur du RCN.

Des retours importants et des incertitudes

Si les Audois veulent encore y croire, c’est que comptablement, tout reste possible et ce derby face à Béziers demeure l’un des matchs les plus importants de cette fin de saison puisqu’une victoire pourrait permettre aux Narbonnais de se positionner à seulement trois points d’une sortie de la zone rouge (en estimant que Bourg-en-Bresse et Rouen ne ramènent aucun point de leurs déplacements). Il resterait encore une multitude de calculs à faire pour prouver par a + b que le maintien reste encore possible mais les suppositions ne sont finalement que fabulations et c’est bien sur le terrain que Narbonne devra laisser ses dernières forces.

L’ouvreur néo-zélandais Jason Robertson fera son retour après presque deux mois d’absence. Bien que celui qui faisait la pluie et le beau temps en début de saison ait connu une petite baisse de régime, c’est en pleine possession de ses moyens qu’il devrait chausser à nouveau les crampons, contrairement à certains de ses coéquipiers. Et comme, cette saison, une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, le RCN doit faire face à plusieurs incertitudes. "La balance ne s’équilibre pas forcément. Nous comptons des retours mais aussi des joueurs malades qui ne sont pas à 100 %. La dimension mentale va prendre le relais sur quelques carences physiques", explique l’entraîneur. Avec plusieurs joueurs grippés et des joueurs comme Axtens et Visser touchés à l’entraînement, c’est un brin fragile que le RCN a dû préparer l’échéance de ce vendredi. En fin de semaine, le club audois a tout de même enregistré les retours de Cotet et Martinez qui pourrait être précieux dans ce derby.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Manon MOREAU
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?