Munster - Leinster, ce n’est pas qu’un derby !

  • Traditionnels rivaux, le Leinster et le Munster se rencontrent samedi soir, pour le compte de la 15ème journée d'URC.
    Traditionnels rivaux, le Leinster et le Munster se rencontrent samedi soir, pour le compte de la 15ème journée d'URC. ActionPlus / Icon Sport - ActionPlus / Icon Sport
Publié le

United Rugby Championship - L’ex-Ligue celte est toujours dominée par les franchises irlandaises. Traditionnels rivaux, le Leinster et le Munster se rencontrent samedi soir, pour le compte de la 15ème journée d'URC.

Samedi soir, c’est le grand derby de la République. Le Munster (3e) accueillera le Leinster (1er), sommet non seulement irlandais mais celte, si l’on peut encore dire ça. On le sait, la Ligue celte n’existe plus. Il faut désormais parler de United Rugby Championship. Elle accueille les franchises italiennes et sud-africaines en plus des équipes celtes classiques. Mais on a envie de dire qu’il n’y a pas grand-chose de nouveau sous le soleil. La compétition est dominée par les trois équipes irlandaises majeures, le Leinster, l’Ulster et le Munster. Elles occupent le podium dans cet ordre. C’est une preuve supplémentaire de l’éclatante santé du rugby irlandais, avec une équipe nationale qui a empoché la Triple Couronne dans la foulée de son automne magnifique. Et en plus, ses quatre franchises sont qualifiées en Champions Cup. Même le Connacht participera à la fête, alors qu’il n’est que dixième en championnat.

Une concentration de talents

Les résultats du Leinster sont impressionnants. Même la période du Tournoi n’affecte pas vraiment les Dublinois. Sur les sept matchs "de doublons", la franchise de la capitale en a gagné cinq et a ramené des bonus défensifs de ses deux défaites. Quand on sait qu’elle fournissait quinze internationaux, on mesure la performance. Et si l’on tient compte des blessés, le Leinster a joué des matchs avec des quasi-inconnus comme titulaires. Il a battu les Lions de Johannesburg avec Harry Byrne et Jamie Osborne au centre et Max O’Reilly à l’arrière. Le Munster a fourni neuf joueurs et a limité les dégâts avec quatre victoires en sept matchs et trois défaites avec bonus défensif. L’Ulster, lui, a vu huit joueurs réquisitionnés par la sélection, ce qui ne l’a pas empêché de faire un carton plein.

Ceci ne nous lasse pas de nous impressionner quant aux réserves du rugby irlandais ou de l’excellence de son organisation. La masse des pratiquants n’est pas énorme mais la concentration des talents en quatre équipes permet aux franchises de donner le maximum de leur potentiel. Le Connacht est un peu en retrait d’accord, il a toujours été considéré comme une province de développement. Mais les trois majeures ont réussi à résister à l’irruption des équipes sud-africaines. À domicile, le Munster a largement battu les Lions et les Stormers. Et chez ces cadors sud-africains, les hommes de Limerick sont tombés avec les honneurs.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Jérôme Prévôt
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?