Chambéry maître de son destin

  • Chambéry maître de son destin
    Chambéry maître de son destin Icon Sport - Icon Sport
Publié le

La victoire assurée face à Dijon place les Savoyards en position très favorable dans la course à la qualification.

Cyril Villain, le manager savoyard, n’hésite pas à faire un petit rappel «Chambéry est dans les six premiers depuis la première journée de championnat. Il n’est pas envisageable de laisser échapper la qualification». Les quatre points pris face à Dijon, en ont un peu plus rapproché les Savoyards qui, à trois journées du verdict final, comptent 13 points d’avance sur le septième, Blagnac. L’analyse du classement débouche sur un constat qui prend un peu la forme d’un satisfecit : «Nous avons la maîtrise de notre destin», nuancé d’un rappel : «Il nous reste à finir le travail en prenant en compte un calendrier pas facile avec des déplacements à Massy et à Cognac et la réception de Nice. Le principal enjeu sera de valider cette qualification qui constituait notre objectif initial, mais face à Nice nous pouvons aussi aller chercher la cinquième place».

Un pas important réalisé

En l’état, la victoire obtenue face aux Bourguignons suffit au bonheur-du-jour des Savoyards, comme le souligne Cyril Villain : «C’est un match qui ressemble un peu à notre saison. Nous sommes capables de faire de bonnes choses, mais aussi d’offrir des points à l’adversaire, c’est comme cela que nous nous retrouvons menés à la pause. Malgré une douzaine d’absents le groupe a su remettre les choses dans l’ordre. Il aurait même pu aller chercher le bonus en fin de match. Il nous a encore manqué un peu de maîtrise sur des actions qui auraient pu être décisives.»

Le pas important réalisé ce dimanche vers la qualification devrait aider les Savoyards à retrouver un peu plus de sérénité pour aborder le sprint final. Cyril Villain se projette : «Les résultats de la journée nous permettent de mettre nos adversaires à distance. Nous devrons faire preuve d’encore plus d’exigence pour aller chercher cette qualification le plus tôt possible. Il nous reste trois matchs pour lesquels nous allons récupérer des joueurs blessés, ceux qui étaient malades. Il y a de la concurrence dans le groupe et c’est une très bonne chose pour la suite».

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Jean-Pierre DUNAND
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?