Top 14 - Tapis rouge pour les Castrais après le succès contre Toulouse

  • Gaëtan Barlot (balle en main) a fait basculer le derby en inscrivant le seul essai du Castres olympique.
    Gaëtan Barlot (balle en main) a fait basculer le derby en inscrivant le seul essai du Castres olympique. - VALENTINE CHAPUIS
Publié le

En s’imposant face au voisin toulousain, le CO garde son destin en main dans la course à la qualification. Rassurant après l’échec à Brive.

On s’attendait à voir des internationaux au sommet de leur art au stade Pierre-Fabre, avec Antoine Dupont, François Cros, Julien Marchand, Cyril Baille qui retrouvaient une place de titulaire dans les rangs toulousains. Le public s’est finalement régalé de l’entrée en jeu de Gaëtan Barlot. Le talonneur international, qui a vécu le grand chelem dans la peau du troisième homme derrière les Toulousains Marchand et Mauvaka, a pris sa revanche lors de ce derby si particulier pour lui. Entré en jeu à la pause, le Tarnais a fait basculer la rencontre en marquant le seul essai du CO après une charge énorme sur son vis-à-vis, et concurrent chez les Bleus, Peato Mauvaka. Gaëtan Barlot était déjà parvenu à trouver de l’espace quelques minutes auparavant, offrant quelques frissons à un stade sous tension dans un derby plus acharné qu’enjoué. Sa deuxième tentative de départ au ras était finalement la bonne comme il l’expliquait après la rencontre : «J’avais repéré que les Toulousains circulaient rapidement en défense et qu’ils pouvaient partir rapidement des bords des rucks. J’ai tenté le coup et c’est passé. Après j’ai regardé la ligne d’en-but et j’ai essayé d’aller le plus vite possible.»

Position favorable préservée

Une étincelle qui a permis aux Castrais de reprendre le score à trente minutes du coup de sifflet final. «Un derby ce n’est jamais joli, un derby ça se gagne», analysait de son côté le manager Pierre-Henry Broncan, heureux de la réponse de ses joueurs après la défaite à Brive : «Quand nous sommes arrivés dans les vestiaires avant le match, en arrivant de l’hôtel, on a montré une vidéo aux joueurs car on voulait savoir si aujourd’hui, nous allions faire des plaquages très bas dans les jambes ou si on allait les prendre en haut et reculer à chaque impact. Nous avons un groupe qui a répondu. Les joueurs ont montré aujourd’hui qu’ils avaient envie de se baisser pour prendre les Toulousains très bas, tout en voulant tuer les connexions et empêcher le jeu debout. Dans la semaine, nous avions senti que nous serions présents sur l’engagement physique car nous sortions d’une très mauvaise prestation à Brive et tout le monde avait envie de se racheter.» Les Castrais ont surtout préservé leur position favorable dans la course très serrée à la qualification, même si les Tarnais se gardaient bien de tirer une conclusion définitive, à l’image du demi de mêlée Jérémy Fernandez : «Il reste encore des matchs. Certes, on prend une option mais on peut encore se tirer une balle dans le pied tout seuls. On le sait, on se connaît, donc il va falloir continuer à travailler pour aller chercher cette qualification»

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Nicolas AUGOT
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?