Rugby à XIII : Les Dragons catalans, à charge de revanche

  • Dragons Catalans v Wakefield Trinity R.L.F.C - Super LeagueAprès des perturbations de voyage et un coup d’envoi décalé, les Catalans, à l’instar de Samisoni Langi auteur du premier essai, ont rivalisé en vain face à Huddersfield.
    Dragons Catalans v Wakefield Trinity R.L.F.C - Super LeagueAprès des perturbations de voyage et un coup d’envoi décalé, les Catalans, à l’instar de Samisoni Langi auteur du premier essai, ont rivalisé en vain face à Huddersfield. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

La série de cinq victoires consécutives en championnat a pris fin vendredi soir dans le froid d’Huddersfield (28-12) pour des Dragons qui ont vécu un déplacement pas comme les autres.

Pour la première fois depuis leur entrée en Super League (2006), les Dragons ne se sont présentés au stade que cinq minutes avant le coup d’envoi, nécessitant trente-cinq minutes de report. La faute à la Tramontane qui avait mis le turbo sur Perpignan vendredi. L’avion privé qui arrivait de Madrid n’a pas réussi à se poser à Perpignan. Après deux tentatives, direction l’aéroport de Blagnac. Joueurs et entraîneurs ont donc pris leurs véhicules afin de rejoindre dans les temps Toulouse.

Au total, les Dragons ont passé cinq heures dans les transports et en décollant à 17 h 15 au lieu de 14 h 15 ils sont arrivés au stade avec deux heures de retard. Un contexte particulier de préparation pour des joueurs qui ont eu trente minutes pour se mettre en tenu, se chausser, s’échauffer et donner le coup d’envoi. « Ce n’est pas une excuse, nous sommes des professionnels, et personnellement, ça ne me pose aucun problème de n’avoir que quelques minutes pour me préparer », a résumé le capitaine Benjamin Garcia qui a apprécié de voir les Dragons « marquer les premiers ». « Nous avons connu une préparation difficile et tronquée et malgré tout on inscrit rapidement le premier essai. Nous sommes bien rentrés dans le match, mais au fur et à mesure de la rencontre, on s’est frustré face à une équipe performante et qui a bien joué. On a essayé, on a tenté, on a fait les efforts, mais nous avons manqué de lucidité », a reconnu l’assistant coach Thomas Bosc qui ajoute : « Défensivement, on n’a pas réussi à les contrôler et eux au contraire, ils ont complété et ils ont joué chez nous. C’est une bonne petite leçon et il va falloir se remettre au boulot très rapidement. Le match le plus important de la saison arrive et on ne va pas aborder l’événement la tête trop basse non plus. » Si Josh Drinkwater et Sam Tomkins ont apporté leur pierre à l’édifice, les Dragons ont trop souvent défendu, prenant la pression d’un mack anglais épais, compact et qui a joué juste.

Place à la préparation du quart

Diminués par huit absences, les Dracs ont rivalisé, profitant des forfaits des uns pour lancer Mathieu Cozza et Corentin Le Cam, deux garçons qui ont lancé leur saison de Super League à cette occasion. « On n’a pas eu le temps d’avoir la pression. C’est vrai que c’est différent d’arriver si tard au stade, mais tu es professionnel, c’est ton travail et tu fais avec. On a montré de bonnes choses malgré beaucoup d’absences et je sais que cette équipe va revenir plus forte », a lucidement déclaré Mathieu Cozza qui est entré au poste de pilier.

Mais le mot de la fin revient au capitaine Benjamin Garcia qui est rapidement entré en mode St-Helens et quart de finale de Cup. « Je n’ai pas envie de trouver d’excuse, on n’a pas été assez bon face à une équipe propre et complète. Un match important arrive samedi et il faut passer à ça, le plus rapidement possible. Comme je viens de leur dire dans les vestiaires, on ne peut pas toujours rester en haut. Nous avons perdu, mais moralement, on ne doit pas rester au fond, on doit se reprendre rapidement, parce que samedi va vite arriver. »
Visiblement agacé ou surtout pressé d’y être, Benjamin Garcia a donné le ton. Place à la préparation de ce quart de finale de Cup contre St-Helens (samedi 15 h 30) pendant lequel les Dragons joueront très gros.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Bruno Oteniente
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?