Aix-en-Provence dans la peau du chasseur

  • Quentin Witt et les Aixois ont besoin d’une nouvelle victoire pour se rapporcher du top 6.
    Quentin Witt et les Aixois ont besoin d’une nouvelle victoire pour se rapporcher du top 6. Icon Sport - Johnny Fidelin
Publié le

En course pour accrocher le top 6, Provence Rugby ne veut rien lâcher et donc maintenir son cap face à Vannes en signant un quatrième succès consécutif.

Cinq matchs, cinq finales pour peut-être accrocher le top 6 et disputer ainsi la phase finale de Pro D2 pour la première fois de son histoire ! Voilà le décor planté pour Provence Rugby qui, à la faveur de sa victoire à Grenoble (9-6), s’offre une fin de saison attractive. Revenus désormais à trois petits points de cette "fameuse" sixième place, les partenaires de Tyrone Viiga ont mis les habits de chasseurs pour espérer rattraper et éliminer en priorité les derniers adversaires positionnés juste devant eux (Montauban, Colomiers) sans oublier Béziers, collé à leurs basques. Un défi qui semble à leur portée puisque sur leurs cinq rencontres restantes, trois se déroulent à domicile (Vannes, Agen et Mont-de-Marsan) pour seulement deux déplacements (Rouen et Oyonnax). Mais, on le sait très bien, dans cette ultime ligne droite, il va falloir sublimer ses envies, se surpasser collectivement pour atteindre ce Graal et satisfaire un objectif du club clairement affiché sans pour autant le crier haut et fort. Ce feuilleton haletant se poursuit donc avec Vannes qui débarque à Maurice-David avec l’envie de se refaire la cerise après la désillusion subie à domicile contre Rouen.

Un groupe humble et ambitieux

D’où cette méfiance accrue côté aixois qui connaît les réactions potentielles d’un animal blessé. Provence Rugby a cependant progressé et grandi, même depuis le début de la saison et surtout depuis la reprise en janvier 2022. L’équipe joue mieux collectivement et les statistiques parlent d’elles-mêmes puisque les Noirs ont enregistré sept succès, un nul et deux revers en dix rencontres disputées. Un parcours qui correspond plutôt à un futur membre du top 6 ! Les Aixois, à cinq journées du verdict, ne se cachent plus et même s’ils restent lucides et humbles, ils se veulent résolument ambitieux. "On ne va pas se cacher, souligne le manager général aixois Mauricio Reggiardo. Aujourd’hui, on a l’objectif de se donner la possibilité de vivre une fin de championnat excitante. Mais, on continue à travailler, à essayer d’améliorer encore certains secteurs, on se focalise beaucoup sur nous, sur notre jeu. Et on sait très bien que contre Vannes, ça va être encore un match très dur car cette équipe connaît très bien le rugby, elle conserve bien le ballon et elle joue bien tout simplement. Je dirai que pour atteindre nos objectifs contre Vannes, il va falloir être performant de partout ! De notre côté, l’équipe grandit et elle est capable maintenant de s’adapter. Nous avions été bons en attaque face à Bayonne, on a été performants en défense vendredi dernier en défense. Donc, le groupe sait ce qu’il doit faire pour atteindre ses objectifs mais il reste très respectueux, très lucide. Et surtout, nous n’oublions pas d’où nous venons car l’an dernier, nous jouions le maintien ! Alors restons lucides mais cela n’empêche pas d’être bien entendu ambitieux sur cette fin de saison !"

Jamais dans son histoire, le club aixois ne s’est trouvé aussi proche de toucher au but, à son but ! Pour arriver à ses fins, il doit poursuivre sur sa lancée, garder ce même état d’esprit, conserver cette dynamique pour réciter ses schémas de jeu qu’il maîtrise de mieux en mieux. À cinq marches d’un nouveau palier, le XV aixois ne peut pas calculer ni ralentir sa cadence face à son adversaire vannetais. Il doit s’imposer pour continuer à croire en sa bonne étoile.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Denis GHIGO
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?