Champions Cup - L'étoile de la semaine : Zach Mercer (Montpellier) au-dessus de la mêlée

  • Champions Cup - Le Montpelliérain Zach Mercer a brillé contre les Harlequins
    Champions Cup - Le Montpelliérain Zach Mercer a brillé contre les Harlequins Icon Sport - Alexandre Dimou
Publié le

On salivait à l’avance à l’idée de ce duel opposant le numéro huit des Harlequins, Alex Dombrandt, à celui du MHR, Zach Mercer. L’affiche était digne d’un film : d’un côté, l’actuel troisième ligne centre du XV de la Rose face à celui qui a dû choisir l’exil pour s’épanouir, tant il n’entrait pas dans les plans du sélectionneur Eddie Jones.

Dimanche, le Montpelliérain a envoyé un message clair à ses détracteurs outre-Manche et à son sélectionneur. Un message en forme de performance cinq étoiles, qui a totalement éclipsé celle de son adversaire direct et concurrent en sélection. D’abord, en signant un doublé, dont le deuxième essai fut marqué au terme d’une course folle d’une bonne quarantaine de mètres. Mais surtout en faisant, comme à l’habitude, avancer son équipe à chacune de se prises de balles (128 mètres gagnés). En cassant des plaquages, en découpant ses adversaires à tour de bras : "Zach est clairement le facteur X de cette équipe, félicitait Tabai Matson, le manager des Harlequins. Il incarne parfaitement l’agressivité de son pack." Et dire que certains en ont douté : "Le Top 14 change l’image que les gens ont de moi, racontait Mercer. En Angleterre, certains disaient que je n’étais pas assez physique, ou que je n’osais pas mettre la tête là où ça fait mal. Mais si tu ne fais ça tous les week-ends en Top 14, tu ne survis pas. Chaque week-end, on part à la guerre." Alors on lui a demandé s’il avait des nouvelles d’Eddie Jones : "Il est venu me voir en début de saison, oui. Depuis, on s’envoie quelques messages. Il est content de la façon dont j’évolue, mais j’irai jusqu’au bout de mon contrat avec le MHR. La Coupe du monde en 2023 ? D’abord je vais viser haut avec Montpellier. On a beaucoup de choses à gagner. Après, il arrivera ce qui arrivera."

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?