Stade français : Tolu Latu vers la sortie

  • Silatolu "Tolu" LATU (Stade français).
    Silatolu "Tolu" LATU (Stade français). Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Chez nos confrères de L’Equipe, Hans-Peter Wild a poussé lundi un coup de gueule et annoncé du changement dans le staff et l’effectif du Stade français. De ce que l’on sait, le départ de Tolu Latu serait, quant à lui, quasi acté…

C’est peu dire qu’en début de semaine, le propriétaire du Stade français Hans-Peter Wild a tapé du poing sur la table. Visiblement agacé par la piètre prestation de son club dans le derby francilien, le milliardaire suisse déclarait donc chez nos confrères de L’Equipe : « Nous avons un président (lui, N.D.L.R.) qui peut offrir beaucoup d’argent, mais qui peut aussi en perdre beaucoup sans se retrouver au pied du mur. Que nous terminions quatrièmes, sixièmes, dixièmes ou même quatorzièmes, ça ne touche personne directement. Certains joueurs sont payés très cher, mais ils ne se comportent pas en professionnels. […] Je n’aime pas perdre de l’argent. J’avais promis de dépenser 100 millions d’euros pour le club. C’est déjà le cas. Et les résultats ne sont pas à la hauteur. »

Au fil de sa prise de parole, Hans-Peter Wild a également confirmé l’arrivée prochaine de Morgan Parra à Paris, espérant avoir trouvé en l’ancien demi de mêlée international le « leader » qui semble manquer à son effectif. Si l’on en croit les propos du patron de Capri-Sun, Gonzalo Quesada, pour l’instant manager, devrait de son côté être nommé directeur sportif la saison prochaine quand l’avenir de Julien Arias et Laurent Sempere, toujours sous contrat, reste flou : de fait, Hans-Peter Wild a assuré chercher « deux entraîneurs confirmés afin de renforcer le staff technique » et il est donc aujourd’hui impossible de dire si Sempere (en charge des avants) et Arias (en charge des trois-quarts) seront conservés ou pas.
 

Wild : « Latu a un problème avec l’alcool »

Surtout, le propriétaire du Stade français ne mâche pas ses mots au sujet du talonneur Tolu Latu (29 ans), qui a cette saison écopé de six cartons jaunes et deux cartons rouges : « Latu est un problème. Latu a surtout un problème extra-sportif avec l’alcool. Il faut le reconnaître, sinon vous ne réglerez jamais le problème. »

L’international australien, qui ne rejouera plus cette saison après avoir reçu onze matchs de suspension pour un plaquage dangereux sur le Racingman Baptiste Chouzenoux le week-end passé, sera - selon nos informations - poussé vers la sortie. À Paris, les arrivées probables de Mickaël Ivaldi et Lucas Peyresblanques, conjuguées au départ de Lucas Da Silva vers Brive, devraient suffire à pourvoir le poste l’an prochain.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?