Pro D2 - Colomiers consolide sa sixième place

  • Les columérins se réunissent à la fin de la rencontre
    Les columérins se réunissent à la fin de la rencontre Icon Sport - Alexandre Dimou
Publié le , mis à jour

Et de cinq ! Le RCV s’est contenté d’un bonus défensif face à Colomiers, qui a renforcé et consolidé son statut d’équipe qualifiable. 

Vannes - Colomiers : 19 24

 

Avec désormais sept points d’avance au classement sur Provence Rugby et Montauban, Colomiers, victorieux à Vannes, a fait la bonne opération comptable de la 27e journée. Une victoire que les columérins ne doivent qu’à leur abnégation, leur altruisme et leur solidarité. « Cette victoire nous fait du bien. Nous avons retrouvé des sensations que nous avions perdues depuis un certain temps à l’extérieur. Nous allons pouvoir savourer cette première victoire à Vannes en 6 ans et nous projeter sur la suite avec beaucoup d’enthousiasme, notamment la venue du leader très prochainement », observait Thomas Girard (14 des 24 points de son équipe). Lequel notait par ailleurs que lui et ses camarades « n’avaient pas eu plus d’opportunités que Vannes, au contraire même, mais nous avons surtout été efficaces sur nos incursions dans le camp vannetais dont on savait être une équipe en plein doute actuellement. Nous nous sommes engouffrés dans la brèche ».


Fabien Berneau l’entraîneur des avants columérins, a apprécié à sa juste valeur cette victoire : « Ce match a été le révélateur de l’état d’esprit actuel du groupe, surtout en défense où les garçons ont répondu présent, n’ont rien lâché et affiché une grosse solidarité aussi bien en conquête que dans le mouvement général. La défense était un secteur que nous avions tout spécialement travaillé et préparé avant de venir à Vannes ». Mais cette victoire n’est pas une fin en soi. « On sait que ça va batailler ferme sur les trois dernières journées de championnat où nous allons recevoir deux fois. Nous sommes toujours maîtres de notre destin. C’est ce que nous voulions ce soir », concluait ce dernier.

Vannes broie du noir
Sans dramatiser la portée de cette cinquième défaite, le constat de l’impuissance est néanmoins patent et alarmant. Dans un jeu sans imagination, prévisible, stéréotypé, le XV vannetais n’y arrive plus. Et pourtant, ce n’est pas manque d’essayer. Et faute de pouvoir rivaliser pleinement dans le jeu, la contrepartie s’inscrit dans le poids des erreurs qui s’est à nouveau payé cash. Encore 9 points (42’, 53’, 77’) laissés à l’adversaire dans une rencontre globalement maîtrisée seulement lors de 20 premières minutes, avec des initiatives sur ballons portés avortées. Colomiers s’est nourri de ces pénalités à répétition pour construire son succès. Difficile de lui en vouloir. Le constraste était saisissant entre les clameurs d’un vestiaire gai et un quasi silence de cathédrale dans l’autre. Vivement que ça se termine!

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Didier Le Pallec
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?