Pro D2 - L'enseignement du week-end : un top 6 (presque) ficelé

  • Carcassonne s'est largement imposé face à Aurillac
    Carcassonne s'est largement imposé face à Aurillac Midi Olympique - Stéphanie Biscaye
Publié le

Avec les victoires de Carcassonne, Nevers et Colomiers, il semble qu’un top 6 soit définitivement installé. Désormais, l’enjeu est de savoir quelles seront les positions finales.

Cette 27e journée est très certainement un tournant. Que ce soit pour la course au maintien, ou pour celle à la qualification, le classement final semble désormais se dessiner. En haut, c’est bien simple, les six premières équipes du classement se sont imposées lors de cette journée folle. Si rien ne bouge pour Mont-de-Marsan, Bayonne et Oyonnax, qui se disputent les places pour les demi-finales, les résultats du week-end arrangent grandement Nevers, Colomiers et Carcassonne. Pourtant, les deux premiers se déplaçaient, respectivement à Bourg-en-Bresse et à Vannes, et n’ont pas eu la tâche facile. Les Columérins se sont extirpés du piège vannetais après un match disputé, tandis que les Neversois n’ont pas manqué de réalisme pour aller s’imposer à Verchère. « Nous arrivions à faire le plein à la maison mais il nous manquait quelques victoires à l’extérieur, reconnaissait le capitaine de l’USON, Thomas Ceyte. Celle-ci, nous l’avions ciblée, c’est bien !  » Deux succès accompagnés donc par celui bonifié de Carcassonne, en balade face à Aurillac. Les hommes de Christian Labit se sont amusés, inscrivant huit essais et un total de 54 points ! La fête était d’autant plus belle dans l’Aude, que Montauban avait cédé sur sa pelouse face à Bayonne et que Provence Rugby et Béziers n’ont pas su résister à Rouen et Mont-de-Marsan. Conséquence au classement, Colomiers, sixième à une petite unité de Carcassonne et Nevers, compte désormais sept points d’avance sur ses poursuivants. À trois journées de la fin, le matelas semble donc assez confortable pour les trois équipes. « Nous ne sommes pas là par hasard, cela fait deux mois que nous sommes dans le top 6, tenait à rappeler Christian Labit. C’est le fruit du travail, de l’investissement. En ce moment, on vit un moment merveilleux. On sent de l’excitation dans le groupe. Ça serait chouette que le plus petit budget s’invite à la table des grands. »

Un ordre encore à définir

L’extase des Carcassonnais, qui sentent la consécration arriver, détonne forcément avec la désillusion des Provençaux et Montalbanais. « Je pense que la qualification s’envole pour Montauban, confiait Jean-Frédéric Dubois, ancien de la maison montalbanaise et aujourd’hui entraîneur à Bayonne. C’est toujours un peu dommage avec l’effectif qu’ils ont. » Le capitaine sapiacain, Fred Quercy, semblait lui aussi quelque peu résigné après le match : « La saison, on ne la perd pas contre Bayonne, on a fait des erreurs bien avant. Je pense qu’on aurait pu être dans les six sans trop forcer cette saison, mais on n’a pas trop joué le jeu en début de saison sur les matchs à l’extérieur. Ça nous fait défaut maintenant. »

Si le plus dur semble être fait en vue de la qualification, l’enjeu est maintenant autre pour les six premières équipes. Il s’agit désormais de terminer à la meilleure place possible au classement, afin de se mettre dans les meilleures conditions en vue des phases finales. Derrière des Montois presque assurés des demi-finales, Bayonne et Oyonnax se disputent la deuxième place, tandis que Nevers, Carcassonne et Colomiers se battent pour la quatrième place, synonyme de barrage à domicile. Pour le moment, avantage à Bayonne pour la seconde place et à Nevers pour la quatrième, mais méfiance : l’écart entre chaque équipe reste minime. « Si nous voulons garder la quatrième place, il faudra faire un sans-faute jusqu’à la fin », assurait d’ailleurs Thomas Ceyte. C’est un autre championnat qui commence.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Yanis Guillou
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?