Champions Cup - Une carte jeune gagnante pour Montpellier

  • Robert Rodgers, jeune pilier de 20 ans a tenu la baraque, comme l’ensemble des jeunes lancés sur la scène européenne pour ce huitième retour.
    Robert Rodgers, jeune pilier de 20 ans a tenu la baraque, comme l’ensemble des jeunes lancés sur la scène européenne pour ce huitième retour. Icon Sport
Publié le

Comme prévu, le staff héraultais avait chamboulé son XV de départ pour aligner l'équipe la plus fraîche possible face aux Harlequins. Et de nombreux jeunes ont su tirer leur épingle du jeu.

Treize changements. Le staff montpelliérain avait opéré pas moins de treize changements dans le XV de départ par rapport à celui qui avait reçu les Harlequins la semaine d’avant. Seuls Paul Willemse et Gabriel Ngandebe avaient gardé leur place. On n’a pas eu le loisir de leur poser la question, mais on s’est demandé si les Quins eux-mêmes avaient reconnu leurs adversaires d’une semaine à l’autre. Certainement pas, au vu de la large rotation opérée.

Nos confrères de la presse britannique s’en étaient même émus dans la semaine précédant la rencontre, écrivant que le MHR ne respectait pas la prestigieuse compétition européenne. Une pique qui n’avait pas échappé au manager Philippe Saint-André, comme il nous l’a confié en conférence de presse : « Je m’étais fait assassiner dans la presse anglo-saxonne qui disait que l’on ne respectait la compétition. Je pense qu’en sortant le champion d’Angleterre sur deux journées, on l’a respectée. »

Et le manager montpelliérain de régler ensuite ses comptes avec les intéressés, sur le ton de la boutade : « Alors les journalistes anglo-saxons, on me critique ? On dit que je ne respecte pas la compétition ? » Reilhac confirmait : « On a vu et entendu quelques commentaires. Mais on savait assez tôt que tout le monde allait jouer pour la Coupe d’Europe, on a un super groupe, tout le monde est capable de jouer ces matches où ça fait « tourner ». Je ne vais pas me plaindre, ça me permet de prendre du temps de jeu », expliquait celui qui, comme un symbole, inscrivit le premier essai montpelliérain.

Saint-André : « Une charnière de moins de 20 ans »

Le staff l’avait dit et répété, cette rotation était prévue. Fin de saison et gestion des organismes obligent, en vue des futures échéances : « On avait prévu deux équipes, et on utiliserait énormément de joueurs », insistait Saint-André. Même si « les blessures ont encore changé la donne et on a dû changer nos plans au poste de demi de mêlée. »

Cobus Reinach touché à une épaule et Gela Aprasidze victime d’une lésion musculaire, le MHR n’avait plus qu’Aubin Eymeri (19 ans) et Martin Doan (23 ans). Le premier fut titularisé à la mêlée, avec un autre pensionnaire du centre de formation, Louis Foursans (20 ans). Imaginez une seconde que ces minots se sont retrouvés face à Danny Care et Marcus Smith !

Et malgré tout, ils ont tenu la baraque : « On avait une charnière aujourd’hui qui a moins de 20 ans, et qui est titulaire. Cela veut dire que cela travaille bien », souriait le manager. Mais ils n’étaient pas les seuls. Le pilier gauche Robert Rodgers, 20 ans aussi, a fait une bonne entrée en jeu : « Il n’arrête pas de progresser », disait de lui « PSA ». Au rang des autres satisfactions, citons encore Pierre Lucas (24 ans) qui a toujours fait de bons matchs et Alexandre Bécognée (25ans) qui a terminé meilleur plaqueur du match.

Au milieu de cette joyeuse bande, « Fufu » Ouedraogo se régale tellement qu’il en oublie ses 35 printemps tout comme Geoffrey Doumayrou (32 ans) qui signe un retour à la compétition fracassant : « Les jeunes poussent et se montrent, ils sont encadrés par des anciens mais on a une totale confiance en eux, confiait Ouedraogo. À eux de s’exprimer, de saisir leur chance. On est tous passés par là mais ils ont prouvé qu’ils méritaient cette chance. » Bref, cette jeunesse montpelliéraine a de beaux jours devant elle.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?