Super League - Les Dragons catalans repartent en tournée

  • Michael McIlorum, ici ballon en main, échappe à un plaquage toulousain.
    Michael McIlorum, ici ballon en main, échappe à un plaquage toulousain. Photo Michel Clementz
Publié le

Dans le premier duel 100% français de Super League de l’Histoire, les Catalans ont profité de leur expérience pour se défaire de coriaces toulousains.

Avec dix-neuf joueurs français sur le terrain, ce premier derby franco-français de l’histoire de la Super League a répondu aux attentes. Et si chacun s’interrogeait sur l’intensité que les acteurs mettraient dans ce rendez-vous « entre amis », les trois cartons distribués attestent du combat que les deux équipes ont livré. Alors oui, nous étions loin d’un grand match de rugby entre maladresses et indiscipline, mais l’intensité que les acteurs ont mise dans l’affrontement est à saluer.

Contrairement à leurs adversaires du jour, les Dragons étaient-ils émoussés par le fait d’avoir livré bataille ? Cinq jours plus tôt contre St-Helens ils ont passé les vingt-cinq dernières minutes à douze. « Ça a été compliqué de finir comme ça, mais nous avons réussi à maintenir cet avantage au score », assume le capitaine Benjamin Garcia qui parle « d’un petit match, avec de la tension des deux côtés », mais au cours duquel « seuls les deux points comptent. Tout n’est pas à jeter, il y a de la qualité dans cette équipe, mais c’est compliqué de changer d’équipe tous les week-ends entre les blessés et les suspendus. On ne joue peut-être pas bien, mais nous sommes encore sur le podium avec seulement deux défaites. Il y a une grosse marge de progression, la période est difficile avec tous nos blessés, mais on va bien se préparer », s’est exprimé, Benjamin Garcia, le troisième ligne des Dracs engagé avec les siens sur la terrible période de Pâques.

Un calendrier chargé

En effet, ce lundi (16 heures), les Dragons Catalans ont rendez-vous à Salford pour le troisième match en neuf jours. Sauf que la blessure du deuxième ligne Mike McMeeken (fracture du bras) est venue plomber l’ambiance jeudi dernier. Le joueur va devoir être éloigné de la compétition pendant environ douze semaines. Assurément un coup dur, cinq jours après la blessure (genou) de l’arrière Sam Tomkins (un mois d’arrêt).

« On a essayé de ménager certains joueurs avec moins de temps de jeu contre Toulouse (Napa, Goudemand, Dezaria), dans la perspective de Salford. Il faut veiller à la fatigue et l’usure sous peine d’enchaîner les lésions musculaires », alerte Steve McNamara. Un entraîneur logé à la même enseigne que ses adversaires et qui ne se cherche pas d’excuses, mais des réponses. « J’ai senti les joueurs empruntés par l’enchaînement, Défensivement ça a été mieux puisque nous n’avons encaissé que deux essais, après les six contre St-Helens.Mais il y a encore beaucoup de choses à revoir et à corriger », promet l’entraîneur anglais.

Au moment d’enchaîner les deux déplacements à Salford et à Hull FC (dimanche 24 avril), les Dragons Catalans vont utiliser plusieurs jeunes du club qui devront remplacer Sam Tomkins, Dean Whare, Julian Bousquet, Samisoni Langi, Mike McMeeken et Joe Chan. Chaque saison à la même période, des opportunités sont offertes aux plus jeunes qui doivent les saisir. À eux de jouer et de prouver.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Bruno ONTENIENTE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?