Nationale le point : Aubenas mo-nu-men-tal ni plus, ni mois !

  • Simon Benoist et ses coéquipiers se sont offert un succès capital pour le maintien.
    Simon Benoist et ses coéquipiers se sont offert un succès capital pour le maintien. - Photo RCAV
Publié le , mis à jour

Alors qu’Aubenas s’offre un succès important pour le maintien, Albi s’est lourdement incliné à Soyaux Angoulême, et la bataille entre Nice et Chambéry est toujours aussi rude...

Monumental. Nul autre adjectif ne saurait qualifier la performance pour le moins retentissante accomplie par les Sud-Ardéchois, hier, aux dépens de Cognac/Saint-Jean d’Angély. Bien sûr, il est encore trop tôt pour affirmer que les vainqueurs sont tirés d’affaire et les vaincus, en enfer. Mais tout de même, ceux qui s’apprêtent à recevoir Soyaux-Angoulême pour un quitte ou double à ne manquer sous aucun prétexte ont désormais leur destin bien en mains. Et, soit dit en passant, le méritent amplement dans la mesure où il ne leur avait pas manqué grand-chose pour mettre Tarbes, non pas en ballottage défavorable, mais sur liste d’attente, pas plus tard que dimanche dernier. Sans parler de la courte défaite du week-end précédent face à la grosse cylindrée albigeoise !

Du côté des coalisés de Charente et de Charente – Maritime on fait grise mine
Les Unionistes avaient pourtant tout pour eux, étant donné le très précieux service que leur avait rendu avant-hier leur allié de circonstance suresnois en déplacement à Dijon. Alors qu’ils avaient souffert mille morts lors du match aller non loin du Mont- Valérien, les Franciliens ont en effet créé une sacrée surprise. Soit une victoire aux allures de douche froide pour les suiveurs bourguignons qui peuvent fort bien se retrouver sans tête de pont au troisième échelon l’an prochain si par cas leurs seuls représentants côte — doriens venaient à descendre. Leur périple du vingt – cinquième sur les bords du Rhône sera à suivre de près, sachant que Valence – Romans vient de laisser passer une belle occasion de creuser l’écart aux dépens d’Albi.

Un point, un tout petit point de débours, mais qui suffit – largement, même ! — au bonheur de Tarbais définitivement assurés de remettre ça l’an prochain, le derby occitan de samedi prochain sur la pelouse de Blagnac n’étant connoté que du seul point de vue honorifique. Pas de break pour le dauphin drômois donc, mais une menace toujours prégnante en provenance de Charente à ne pas écarter. 30 à 10 à l’aller dans le Tarn, 30-9 avant-hier du côté de Chanzy, le moins que l’on puisse dire, c’est que les protégés de Vincent Etcheto ont de la suite dans les idées. Si cas d’égalité il doit y avoir au classement général avec Albi le 8 mai en fin d’après-midi, pas besoin de photo finish, le meilleur rang de classement sera pour le SA XV.

Dans le sillage de ces têtes d’affiche, comme prévu, le chassé – croisé bat son plein entre Nice et Chambéry. Autant la défaite des Savoyards en déplacement à Massy était du domaine du prévisible (et ce quand bien même ils ont opposé une résistance pour le moins opiniâtre) , autant le succès maralpin manque un peu de relief vu que l’hôte landais finit la saison en roue libre. Enfin, en milieu de tableau, le CS Bourgoin-Jallieu dépasse Blagnac au classement et peut espérer en faire de même aux dépens de Suresnes, à condition toutefois de mettre des bâtons dans les roues d’Albi. Plus facile à écrire ou à dire qu’à faire…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Philippe Alary
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?