France universitaires : Le Crunch des U fait son retour

  • Arrivés en terre anglaise mercredi, les Bleus U n’ont pas perdu de temps et se sont rapidement retrouvés sur le terrain.
    Arrivés en terre anglaise mercredi, les Bleus U n’ont pas perdu de temps et se sont rapidement retrouvés sur le terrain. - Photo FFSU
Publié le

Après trois ans d’absence liées à la pandémie, le traditionnel Crunch universitaire se jouera ce vendredi en lever de rideau de la 23e journée de Premiership opposant Newscastle aux London Irish.

Le dernier match de l’équipe de France universitaire remonte au 19 avril 2019. C’était à Barbezieux (Charente), face à l’Angleterre, pour une victoire 39-22. Puis la covid est passée par là. Trois ans plus tard, Français et Anglais se retrouvent pour le traditionnel crunch. « On avait vraiment hâte de reprendre ! », assure, avec un brin de soulagement, Patrick Ladouce, l’entraîneur des U depuis 2011, aux côtés de Jean-Henri Tubert. Après un plateau de sélection, disputé le 17 février à Toulouse, le staff a fait une première évaluation, lui permettant d’établir un groupe de joueurs appelés pour disputer ce crunch.

Relever le défi physique

Par la suite, le projet de jeu a pris forme pour se diviser en deux parties. « Nous travaillons à partir de grands thématiques que l’on retrouve dans le rugby de haut niveau et à partir de cela, on décompose les entraînements en deux temps. D’abord, de la théorie, avec un échange avec les joueurs, et ensuite, des entraînements physiques. Avec la théorie avant la pratique, on se rend compte que sur le terrain cela va beaucoup plus vite», explique l’entraîneur avant d’ajouter : « Ce sont des étudiants, donc une catégorie de joueur qui ont l’habitude de réfléchir et qui ont une capacité d’adaptation assez importante. Les joueurs choisis sont ceux capables de très vite s’adapter à notre projet de jeu.»

Après l’euphorie des retrouvailles, il a fallu très vite se mettre au travail car c’est en trois jours seulement, en comptant celui du match, qu’ils ont dû se préparer au défi de taille qui les attend à Newcastle. Habitués à l’exercice, Patrick Ladouce et son staff ont un plan déjà bien ficelé : "Face aux Anglais, ce qui fait souvent la différence, c’est d’être en capacité de relever le défi physique. Ce sont des joueurs souvent très matures physiquement, capables de produire un jeu assez agressif pour venir attaquer la ligne. Si nous relevons ce défi, nous aurons tous les arguments pour les contrer. Le French flair peut ensuite faire la différence."

En pleine connaissance des atouts anglais qui leur feront face sur la pelouse de Kingston Park, les U devront en priorité contrer cette équipe qui ne leur laissera pas beaucoup d’occasions. « Ils sont très bien organisés sur les phases de conquête. Sur les zones de collisions, les Anglais excellent également donc il faudra être au point pour conserver nos ballons et libérer très vite dans les espaces », affirme l’entraîneur. Le plan est élaboré avec précision et il ne leur restera donc (presque) plus qu’à le suivre à la lettre.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Manon MOREAU
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?