Gauthier Maravat : "Je sais comment Mauricio va les motiver"

  • Pro D2 - Gauthier Maravat, deuxième ligne d'Agen.
    Pro D2 - Gauthier Maravat, deuxième ligne d'Agen. Icon Sport - Maxime Le Pihif
Publié le

Le deuxième ligne d’Agen Gauthier Maravat a connu Mauricio Reggiardo sous ses ordres à Armandie. Il croit savoir les leviers que va utiliser le désormais manager d'Aix-en-Provence.

La semaine dernière, une équipe grandement remaniée a marqué 35 points à Oyonnax. Ce n’était pas arrivé pour le SUA depuis longtemps à l’extérieur. Avez-vous été surpris ?

Certains joueurs vivaient leurs premières minutes chez les professionnels. J’ai adoré vivre cela avec eux, car ils n’oublieront jamais ce moment. J’étais très heureux pour eux. Bernard leur a dit, ils ont fait le travail. Après je n’ai pas été surpris. Je m’attendais à ce que l’on fasse un gros match. Cela faisait un moment que plusieurs joueurs rongeaient leur frein. Le score est lourd finalement, mais je trouve que l’on a fait une belle partie dans l’ensemble avec de l’engagement et de l’envie.

Place à un nouveau déplacement. Que pouvez-vous nous dire sur cette équipe aixoise qui est en danger dans cette course au top 6 ?

Certes ils sont en difficulté pour le top 6, mais ça reste une équipe prétendante au top 6. Ce que nous, nous ne sommes pas. C’est une équipe rude. Connaissant Mauricio Reggiardo en plus, je le connais, et je sais très bien comment il va les motiver. Alors forcément, je m’en méfie. En plus, ils ont été chahutés par Rouen la semaine dernière, donc je sais qu’ils vont avoir à cœur de gommer cette image.

D’ailleurs au match aller, vous aviez connu toutes les peines du monde pour l’emporter (20-18). Vous attendez-vous au même style d’opposition ?

Je pense que ça va être encore plus difficile. En mêlée, je me souviens qu’on a pris le dessus en seconde période. Mais je suis sûr qu’ils n’ont pas oublié et qu’ils vont vouloir nous rendre la pareille. Après, ils ont de gros porteurs de ballon qui font mal à la ligne défensive adverse. Ainsi qu’un numéro 9 très dangereux au bord des rucks.

Vous êtes le capitaine de touche du SUA. N’êtes-vous pas déçu de la saison réalisée par l’alignement suaviste ?

C’est un point faible cette saison. Nous sommes irréguliers. Nous arrivons à faire de grosses prestations, mais nous n’avons pas cette régularité qui permet d’enchaîner. Je suis déçu et j’en prends la responsabilité en tant que capitaine de touche sur certains matchs.

Maintenant que le maintien est quasiment acquis, quels sont les objectifs fixés pour cette fin de saison ?

Nous sommes des compétiteurs. Je préfère me maintenir grâce à nous et pas en se focalisant sur les autres. L’objectif est de garder cette onzième place et pourquoi pas aller chercher mieux. En début de saison, j’étais vraiment inquiet de la tournure que prenaient les évènements. Alors aujourd’hui, on ne peut pas se permettre de relâcher.

Avez-vous néanmoins ce sentiment de fierté d’avoir redressé le club ?

Comme je le dis, j’ai eu peur. On avait des doutes après ces défaites. Je ne voulais pas voir mon club descendre. Alors forcément, j’apprécie de le voir comme cela. Et je suis persuadé que la saison prochaine, ça ira mieux. Je ne me fais pas de souci là-dessus. Honnêtement, je pense qu’on aurait pu mieux faire que la dizième place.

Vous allez quitter le club dans trois matchs. Avez-vous un pincement au cœur à l’heure de quitter le SUA ?

J’ai vécu de belles années ici. Le club m’a donné mes premières minutes en pro. Après, j’avais besoin de voir autre chose. Au début, j’aurais bien aimé rester à Agen. Et c’est sûr que ça me fait mal au cœur de partir. Mais j’avais besoin de voir ailleurs.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Mathieu Vich
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?