Transferts - Les Jiff, une double priorité pour le RCT

  • Les Jiff, une double priorité pour le RCT
    Les Jiff, une double priorité pour le RCT Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Pour l’heure, le RCT n’est pas dans les clous des quotas des joueurs issus des filières de formation, ce qui va impacter sa fin de saison. Le recrutement, aussi, est influencé par cette question.

Toulon va bien mieux depuis plusieurs semaines. Mais il reste une problématique de taille à résoudre pour le club varois : la question des Jiff. Elle se pose pour le recrutement de la saison prochaine, comme c’est le cas pour d’autres clubs de l’élite. À compter de cet été, seulement treize joueurs "non-Jiff" seront autorisés à évoluer en championnat, soit un de moins que cette année (Toulon étant à quatorze actuellement, sans compter les jokers).

Le RCT est contraint de bâtir son effectif en prenant en compte ce point de règlement. Après Dany Priso, Teddy Baubigny et Mathieu Tanguy, le club varois viendrait de recruter deux autres joueurs estampillés Jiff. Comme révélé sur rugbyrama.fr, le club varois a misé sur le Vannetais Maëlan Rabut (25 ans) pour compléter sa rotation au poste de centre. L’ancien Massicois, en fin de contrat au 30 juin avec le RCV, devrait être suivi par un autre trois-quarts breton : Gaël Dréan (21 ans). L’ailier de Rennes, auteur de neuf essais en dix-sept matchs de Fédérale 1 cette saison, avait été approché par Vannes, Grenoble et France 7. Le troisième ligne Kelian Galletier, en fin de contrat avec Montpellier, pourrait s’ajouter à la liste. Pour l’heure, deux non-Jiff ont été recrutés, Waisea et Ihaia West. Il devrait a minima y en avoir un troisième pour pallier le départ de Louis Carbonel, rares étant les ouvreurs Jiff disponibles. Tout en sachant que Sergio Parisse ne devrait finalement pas raccrocher les crampons, la comptabilité des non-Jiff est un sujet de première importance du côté de la rade.

Un risque de malus

Pour l’exercice en cours, la question des Jiff se pose différemment. Toulon est à l’heure actuelle une des deux équipes de Top 14 – avec Biarritz – à être en deçà des quotas fixés par la LNR. D’après Allrugby.com, le RCT afficherait une moyenne de 15,73 joueurs issus des filières de formation quand la barre a été fixée à 16 (soit 346 Jiffs comptabilisés pour 352 attendus après 22 journées). Sur les quatre journées de championnat restantes, l’encadrement rouge et noir devra donc rectifier le tir sous peine de partir avec un malus de quatre points au classement la saison prochaine. Ce rattrapage comptable pourrait avoir une influence directe sur les compositions d’équipes des dernières rencontres de la saison. Cela avait été le cas pour le Stade français au printemps passé. Pour rester dans les clous de la moyenne de Jiff, le club parisien avait décidé de "sacrifier" son ailier Telusa Veainu à l’occasion du barrage disputé sur la pelouse du Racing.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Vincent BISSONNET
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?