PRO D2 - Colomiers veut renvoyer la pression

  • Le capitaine columérin, Anthony Coletta, connaît bien ses adversaires du jour. Il souhaite confirmer sa belle performance face à Vannes et rester dans le top 6. Photo Stéphanie Biscaye
    Le capitaine columérin, Anthony Coletta, connaît bien ses adversaires du jour. Il souhaite confirmer sa belle performance face à Vannes et rester dans le top 6. Photo Stéphanie Biscaye - Stéphanie Biscaye
Publié le

Pour valider la victoire à Vannes, Colomiers devra faire fort avec la réception du leader Mont-de-Marsan. Anthony Coletta, qui a passé sept ans dans les Landes, redoute cet adversaire dans les conditions climatiques prévues.

Que la victoire à Vannes fût un moment clé, c’est une évidence. Les Columérins eux-mêmes, habitués à la retenue – et parfois de façon excessive – le reconnaissent : «En gagnant à Vannes, on a fait un pas vers le top 6, confie le capitaine Anthony Coletta. Ça nous conforte un peu. On a montré un beau visage et ça fait plaisir. On avait à cœur de montrer qu’on savait jouer au rugby, qu’on savait être efficace et capable d’essai en première main par les trois-quarts. Mais je joue depuis longtemps en Pro D2 et j’ai tellement vu de surprises que je reste sur mes gardes.» Pour l’heure, sept points séparent les Columérins de leurs concurrents à Aix et Montauban. De quoi envisager l’avenir plus sereinement. Car pour la qualification, la balle est dans le camp de la Colombe. Il suffira de ne pas commettre de faux pas lors de la fin de saison qui les amènera à Bourg-en-Bresse et à clôturer la phase régulière contre Agen à Michel-Bendichou. Mais l’idée est de ne pas se projeter tout de suite. «Comme ce qu’on a fait à Vannes, il faut se concentrer sur le présent. Parfois il est bon de fixer des objectifs de points mais il y a le risque de trop penser au match d’après. Et tu peux te faire surprendre.»

« Laousse-Azpiazu est un des meilleurs joueurs dans ces conditions »

C’est donc entièrement focalisés sur la réception du leader montois que les Columérins ont entamé la semaine, tout en récupérant du long voyage en bus jusque dans le Morbihan. «J’ai joué dans les Landes assez longtemps, témoigne Anthony Coletta, qui a passé sept saisons à Dax, pour savoir que c’est typiquement les conditions climatiques landaises 70 % de l’année. Les Landais connaissent bien ce temps humide car ils s’entraînent régulièrement dans ces conditions-là. Ça ne leur fait pas peur»

Bousculés en conquête lors du match aller (27-9), les Columérins ont depuis appris de leurs erreurs. La mêlée fermée et les ballons portés ont été en constante progression. Par ailleurs, les hommes du duo Sarraute-Berneau s’attendent à recevoir de nombreux coups de pied de pression. «C’est une équipe très efficace sur les contres et très pragmatique, poursuit le troisième ligne. Les Montois sont très efficaces sur leur jeu au pied de pression, avec Yoann Laousse-Azpiazu, que j’ai côtoyé chez les jeunes et en pro. Il maîtrise parfaitement ce style de jeu. En 10 ou en 15, il est à l’aise sur toutes les surfaces mais dans ces conditions-là, c’est un des meilleurs joueurs du championnat.»

Malgré une certaine irrégularité, Colomiers a démontré à plusieurs reprises qu’elle savait recevoir les cadors du championnat. La première victoire à l’extérieur depuis cinq mois a confirmé une tendance à la hausse pour les joueurs à la Colombe. Pour continuer à croire en cette quatrième place, objectif officieux que portent les Columérins en interne, ils savent désormais à quoi s’en tenir.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Quentin PUT
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?